Des accusations contre le propriétaire de l’animal?

FAITS DIVERS. Des accusations pourraient être déposées à l’endroit de l’individu qui a enterré vivant son chien, à Saint-Paul-d’Abbotsford.  
 

Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a reçu les résultats de l’enquête.

Ce dernier doit déterminer si des accusations seront déposées contre l’homme d’une quarantaine d’années et qui s’est livré lui-même aux policiers.

Rappelons que l’animal qui pesait 140 livres a été découvert par un agriculteur de 79 ans sur ses terres.

Le chien de type boxer avait été confié à l’hôpital vétérinaire de Chambly, mais l’animal n’a pas survécu à ce geste. (TC Media)