Front commun: les syndiqués de l’APTS manifestent

SANTÉ. Les syndiqués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) sortent les pancartes pour manifester aujourd’hui, près du complexe Robinson à Granby notamment.

En Haute-Yamaska, quatre sites ont été désignés pour le piquetage. Des rassemblements ont également eu lieu en face du Centre hospitalier de Granby, ainsi qu’au centre d’hébergement Villa Bonheur et au CLSC de Waterloo.   

En Haute-Yamaska, 250 syndiqués prennent la rue. En Estrie, le mouvement de grève touche 2500 travailleurs.  

«Notre but c’est d’assurer le maintien de la qualité des services. Nous voulons améliorer et maintenir nos conditions. Ce que nous avons déjà acquis est en jeu également», explique Annie Sabourin, présidente de l’APTS pour la Haute-Yamaska.

Les services essentiels sont malgré tout maintenus à 90% dans le cadre de cette interruption de travail. Pour un horaire de sept heures, 42 minutes de grève sont permises.

«C’est sûr qu’il y a des impacts, possiblement un peu plus d’attente pour certains services. Ce qu’on se fait dire toutefois, c’est que les gens n’ont pas manifesté d’insatisfaction par rapport à cela, fait savoir Mme Sabourin.   

Je pense que la population est avec nous et on note une augmentation en ce sens. Tout le monde est concerné d’une façon ou d’une autre par nos services.»

Parmi les demandes acheminées au gouvernement Couillard, les syndiqués veulent que leur autonomie professionnelle soit reconnue. Ils réclament aussi le respect de leurs compétences et des périodes de répit en cas d’épuisement ou de maladie.     

Gel

Les négociations avec la partie patronale pour le renouvellement de la convention collective, échue depuis le 31 mars, s’étirent depuis un an. La dernière offre, il y a un mois, faisait état d’un gel salarial pour les deux premières années d’un pacte de cinq ans. Une hausse de 1% était prévue pour les trois années suivantes. La proposition a été balayée du revers de la main par le syndicat.   

L’APTS regroupe à travers ses 32 000 membres une centaine de professions, dont des ergothérapeutes, des physiothérapeutes, des intervenants sociaux, des archivistes médicaux, des orthophonistes, des audiologistes, des psychoéducateurs et des thérapeutes en réadaptation physique.

D’autres jours de grève

L’organisation syndicale est présente dans 120 établissements au Québec. Cette sortie fait partie d’une grève tournante de six jours. En cas d’impasse dans les négociations, d’autres journées de perturbations sont à l’horaire les 12 et 13 novembre, de même que les 1er, 2 et 3 décembre.