Guignolée: 90 tonnes métriques de denrées espérées

SOLIDARITÉ. Les citoyens sont de nouveau appelés à la générosité, alors que les bénévoles de la traditionnelle collecte de la Guignolée de SOS Dépannage-Moisson Granby sillonneront le territoire le dimanche 3 décembre. Afin de renflouer ses réserves annuelles, l’organisation espère amasser pas moins de 90 tonnes métriques de denrées.

L’objectif est en constante augmentation ; quelque 88.9 tonnes métriques avaient été recueillies en 2016. Les résidents de Granby, Saint-Alphonse-de-Granby, Saint-Paul-d’Abbotsford et Roxton Pond sont invités à faire leur part en remplissant l’un des 35 000 sacs spécialement conçus et distribués ce mercredi dans le Publisac. Comme à chaque année, ces précieux dons seront redistribués à des personnes vulnérables demandant d’obtenir de l’aide alimentaire.
Des besoins toujours présents.

Les besoins sont criants, explique Éric Vachon, représentant de SOS Dépannage-Moisson Granby, et ce, même si Granby connaît actuellement une période de plein emploi. «Dans notre clientèle, on a beaucoup de jeunes familles dont les deux parents travaillent au salaire minimum et n’arrivent pas à joindre les deux bouts. […]On a aussi des gens qui traversent des maladies».

Entre le 1er octobre 2016 et le 30 septembre 2017, 7894 personnes ont reçu du soutien de la part de l’organisation, une hausse de 7,17 % par rapport à l’année précédente. De plus, 44 organismes communautaires ont reçu de la nourriture en provenance de la banque alimentaire.

Lors de la Guignolée, pas moins de 150 parcours différents seront couverts,  par les équipes composées de quatre à cinq bénévoles. Si toutes les denrées sont évidemment les bienvenues, certaines d’entre elles tendent à généralement manquer à l’appel. «La sauce à spaghetti, c’est toujours winner, parce qu’on  en manque toujours à un moment donné dans l’année. Les couches pour bébé, c’est aussi quelque chose d’important (ainsi que) les denrées pour les enfants», énumère M. Vachon.

Les dons en argent sont également appréciés, ces fonds permettant à l’organisme d’acheter des aliments manquants au cours de l’année.

Comme si on y était

Récoltées le 3 décembre, ces tonnes de nourritures seront triées jusqu’au 5 décembre dans les locaux de l’organisme. Chaque année, les lieux fourmillent de bénévoles. «On est entre 500 et 600 en moyenne. C’est immense!», lance Éric Vachon. Cette année, l’opération des plus festives pourra, en guise de nouveauté, être suivie sur le Web via un Facebook live diffusé sur la page de SOS Dépannage-Moisson Granby.

Encore une fois cette année, deux commanditaires majeurs se joignent à la cause,  Groupe Bernier Daigle et EconoMax.