Les projets de construction accusent du retard

SUIVI. Les projets de réaménagement du Centre Villa-Bonheur et de l’ancienne urgence de l’hôpital de Granby accusent du retard.

L’échéancier pour l’analyse du réaménagement de l’ancienne urgence pour les cliniques externes à l’hôpital de Granby a été repoussé. «On pensait débuter les travaux en mai, mais on devra repousser», précise Rémi Brassard, directeur général par intérim au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Yamaska.

L’endroit, qui a déjà subi des rénovations, a révélé des «surprises» aux professionnels, notamment dans la ventilation. Cela occasionne environ un mois de retard dans la livraison des plans et devis. 

Lancés en août 2013 par le ministre de la Santé de l’époque, les travaux de réaménagement à Villa Bonheur ont aussi du plomb dans l’aile. Différentes «surprises» survenues au cours des travaux amènent des modifications au projet initial.

«On anticipe des dépassements de temps ce qui fait en sorte qu’il y aura des dépassements de coûts. Cela est dû à un ordre de changement en cours de route. Vous comprendrez que ce n’est pas un bâtiment neuf. On regarde pour minimiser les impacts», soutient M. Brassard. Cela a pour effet de décaler la dernière phase des travaux. Au moment d’écrire ces lignes, l’organisation évaluait encore la valeur des dépassements de coûts.