Une pizzéria victime de menaces?

CRIMINEL. Une importante quantité d’accélérant a été déversée dans une pizzéria de la rue Denison Est à Granby. Le Service de police, assisté de la Sûreté du Québec dans ce dossier, a ouvert une enquête sur cet incident considéré comme suspect. Le propriétaire de l’endroit assure ne pas avoir fait l’objet de menaces.

En rentrant au travail pour ouvrir les plaques de cuisson, vers 10h25 mardi avant-midi, Jacky Lessard a perçu une forte odeur d’accélérant à l’intérieur du commerce. «Quand j’ai vu ça, j’ai appelé la police», raconte-t-il. Questionné sur la quantité d’accélérant qui s’y trouvait, il a simplement indiqué qu’«il avait l’air d’en avoir beaucoup».

«La porte arrière du commerce a été forcée et une bonne quantité d’accélérant a été déposée à l’intérieur», ajoute l’agent Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. Aucun incendie n’a été allumé.

Le Service de police de Granby a ouvert une enquête. L’assistance des techniciens en scène de crime de la Sûreté du Québec a été demandée sur place. «On considère cet événement comme suspect. À partir du moment où l’on retrouve de l’accélérant, c’est inquiétant surtout qu’il y a deux appartements au-dessus [du commerce]», mentionne l’agent Rousseau. Ces deux logements ont dû être évacués. Les pompiers de Granby ont été mobilisés sur les lieux.

M. Lessard indique ne pas avoir fait l’objet de menaces. «Je ne veux pas commenter davantage pour ne pas nuire à l’enquête policière», dit-il en parlant de vandalisme. Ce dernier espère pouvoir nettoyer l’endroit rapidement et rouvrir son commerce dans les meilleurs délais.