Val-des-Cerfs réclame une école pour le Canton de Shefford

ÉDUCATION. La Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) réitère sa demande au ministère de l’Éducation pour la construction d’une école primaire dans les limites du Canton de Shefford.

«C’est la troisième fois en trois ans que le conseil des commissaires formule une telle demande. On a bon espoir… car le dossier est bien monté. Reste à savoir si ce projet rencontre les priorités du ministre», précise le directeur général de la CSVDC, Éric Racine.

Au cours de l’année scolaire 2016-2017, pas moins de 500 enfants du Canton de Shefford fréquentaient une école primaire de Waterloo ou de Granby.

«La majorité d’entre eux étudient à Waterloo, mais les jeunes qui résident à l’ouest du chemin Maheu vont plutôt à l’école Eurêka (intersection Robitaille et Laporte ou à l’école Des Bâtisseurs (rue Simonds). Le problème, c’est que ces deux établissements de Granby se remplissent rapidement et vont finir par manquer de place. C’est également le cas de l’école Saint-Bernard, à laquelle il a fallu ajouter six classes voilà trois ans», ajoute M. Racine.

Il faut préciser que les écoles primaires de ce secteur de Granby desservent notamment les enfants habitant l’un ou l’autre des développements domiciliaires des anciennes terres Miner qui poussent comme des champignons.

La construction à Shefford d’une école primaire de 14 classes (deux de maternelle et douze de niveau un à six) permettrait d’accommoder près de 320 élèves. Les 180 élèves excédentaires devraient continuer à fréquenter un établissement situé à l’extérieur de cette localité.