Les concessionnaires tourneront au vert pour 2035

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Les concessionnaires tourneront au vert pour 2035
À la suite de l'annonce du gouvernement Legault concernant la fin des ventes de véhicules neufs à essence au Québec dès 2035, les fabricants d'automobiles prennent un virage vert en offrant à leur clientèle une gamme de modèles électriques dans les prochaines années. (Photo : GranbyExpress_Sarah Villemaire)

AUTOMOBILE. Nul doute, l’annonce concernant la fin des ventes de véhicules neufs à essence au Québec dès 2035 a fait grandement réagir dans la province. Est-ce une transition réaliste pour les fabricants d’automobiles? Malgré un virage vert marqué par les constructeurs, de grands défis les attendent afin d’atteindre la ligne d’arrivée.

Depuis quelques années, les fabricants d’automobiles ont vu la tendance arriver. Les véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques font maintenant partie de notre décor routier.Certains plus avancés que d’autres au niveau de l’innovation, ces fabricants saluent l’initiative du gouvernement. «Je n’ai aucun problème avec cette nouvelle, je suis même très content qu’ils arrivent à cette situation», souligne Jean-Pierre Demuy, directeur des ventes chez Granby Toyota. Même son de cloche auprès de Volkswagen Granby. «Avec l’électrification des véhicules chez nous, cette nouvelle ne nous inquiète pas, nous serons prêts pour 2035», explique Frédéric Bourgeois, président chez Granby Volkswagen.

De son côté, Formule Ford de Granby se pose présentement la question à savoir si tout ceci est réaliste pour  2035. «Avec moins de 2 % de véhicules rechargeables sur nos routes en ce moment, la pente sera longue à monter pour arriver à cet objectif, surtout en région, car la demande n’est pas la même. Par contre, je crois que le tout est réaliste en zone urbaine», précise Louise Le Moyne, directrice générale chez Formule Ford de Granby. Autre petit bémol soulevé par Mme Le Moyne, l’investissement massif des fabricants pour transiter vers une industrie verte. «C’est clair que ça va engendrer de grands investissements de notre part en ce qui concerne, entre autres, la reconfiguration de nos usines», mentionne la porte-parole de Formule Ford. Géant nord-américain dans les camions et VUS, Ford a récemment reçu un investissement de 590 millions de dollars de la part d’Ottawa et de l’Ontario pour l’implantation d’une usine de montage de véhicules électriques à Oakville, à l’ouest de Toronto. Un plus pour cette entreprise qui a été quelque peu au ralenti dans le marché des véhicules verts dans les dernières années, selon le site auto123.com. À ce jour, quatre modèles hybrides et hybrides rechargeables sont disponibles sur le marché chez Ford. 2021 marquera l’histoire pour cette entreprise alors qu’elle lancera la nouvelle Mustang électrique, baptisée Mach-E, propulsée par un ou deux moteurs électriques au choix. Complètement redessiné, ce véhicule sera donc la première voiture électrique sur le marché signé Ford.

La compétition au rendez-vous

Avant-gardistes dans le milieu de l’électrification des véhicules, Toyota et Volkswagen tirent bien leur épingle du jeu dans cette histoire. «Toyota est déjà très avancé de ce côté, on y va de façon progressive. D’ici 2025, toute la gamme de nos VUS va passer en mode hybride, ce qui va donner un avant-goût pour la suite», mentionne Jean-Pierre Demuy, de Granby Toyota. Voyant l’avenir d’un très bon œil chez Volkswagen, les voitures hybrides et électriques seront de plus en plus présentes sur nos routes dans les prochaines années. «À partir de juillet prochain, on va sortir notre premier VUS complètement électrique dans le marché québécois, soit la Volkswagen ID.4 2021. De plus, notre objectif est que, d’ici 2025, notre parc automobile sera composé de 50 %  en véhicule électrique», souligne le président de Granby Volkswagen. Une compétition qui s’annonce donc féroce pour les concessionnaires dans les prochaines années afin d’atteindre l’objectif provincial de 2035.

La voiture électrique en chiffres

  • 85 564

Le nombre de véhicules électriques en circulation au Québec (en date du 30 septembre 2020);

  • 6063

Le total de bornes au Québec des différents réseaux (en date du 23 septembre 2020);

  • 2581

Le nombre de bornes opérées par le Circuit Électrique à travers la province. Après Montréal (1037 bornes), c’est en Montérégie où l’on recense le plus de stations de recharge (374), selon le récent bilan de l’AVÉQ.

Source: Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires