Croque livres: l’accès à la lecture facilité à Waterloo

Croque livres: l’accès à la lecture facilité à Waterloo

De nombreux partenaires se sont rassemblés lors du lancement des nouveaux Croque Livres, le 5 juin dernier. De gauche à droite: Esther Laframboise, coordonnatrice d'Espace Famille, Jean-Marie Lachapelle, maire de Waterloo, Gabrielle Charbonneau, accompagnatrice familles pour Espace Familles ainsi que Jo'Ann Mousseau et Joanne Bujold, du CPE Buissonnière.

Crédit photo : (Photo: Gracieuseté)

LITTÉRATIE. Le réseau de boîtes de partage de livres fait des petits à Waterloo, où trois nouveaux Croques livres ont récemment fait leur apparition.

Après trois premiers contenants disposés en 2015 à la Maison des jeunes L’Exit, au CPE Jeunes pousses et à l’Office municipal d’habitation (OMH), voilà que le CPE Buissonnière (rue Nord), la Waterloo Elementary School et la Place du centenaire auront également le leur. Ces boîtes, où l’on peut aussi bien donner que récupérer gratuitement des bouquins, ont toutes le même objectif: faciliter l’accès à la lecture et aux mots, une mesure qui figure d’ailleurs la politique familiale de la municipalité.

«C’est important, peu importe la ville, parce que plus un enfant connaît de mots dès son jeune âge, plus ça va favoriser sa réussite à l’école», précise Esther Laframboise, coordonnatrice d’Espace Familles de Waterloo.

Ces boîtes, principalement destinées aux enfants de zéro à douze ans, peuvent faire office de première étape avant la fréquentation de la bibliothèque municipale. «On peut ramasser un livre en revenant à la maison, on le rapporte le lendemain ou la semaine suivante», explique Mme Laframboise. Cette dernière précise toutefois que l’usage des Croque livres n’est pas exclusif aux enfants, les boîtes étant nourries des dons des citoyens fréquentant le lieu où elle est installée.
Les boîtes installées depuis trois ans remportent un beau succès.

«Le merveilleux problème que l’on a, c’est qu’il n’y a plus de livres dedans et qu’il faut les remplir. C’est une bonne nouvelle, parce que ça veut dire qu’ils se retrouvent dans des maisons où il y en a peut-être moins», ajoute la coordonnatrice. Notons qu’actuellement, des bandes dessinées ainsi que des romans jeunesse seraient les bienvenus dans le Croque livres de la maison des jeunes.

La tente Troc-livres de l’Espace Familles se promènera  quant à elle dans les parcs de Shefford, Saint-Joachim et Waterloo tout été. L’initiative, qui ira vers les gens plutôt que l’inverse, vise elle aussi à ce que les enfants bénéficient des bienfaits découlant de la lecture. Pour les horaires de ces visites, consultez la page Facebook Gabrielle Espace Familles.