Début du tournage de M-39 à Bromont

Photo de Isabelle Laramee
Par Isabelle Laramee

Un film d’action mettant en vedette une impressionnante brochette de comédiens, tels que Julien Poulin et Rémi-Pierre Paquin, a tourné ses premières scènes à Bromont dimanche dernier.

Après plus de deux ans de travail, le comédien, producteur et réalisateur Christian de la Cortina voit enfin son film intitulé M-39 prendre forme.

«Ça se matérialise de plus en plus. C’est vraiment magique de voir que le projet se concrétise et que le tournage débute», confie Christian de la Cortina, soulignant que le principal du tournage s’effectuera au printemps 2013 dans la région.

Le film d’action, qui mettra en vedette Julien Poulin, Rémi-Pierre Paquin, Magalie Lépine-Blondeau et Christian de la Cortina, raconte l’histoire d’un jeune entrepreneur qui rêve de faire fortune grâce à sa compagnie de véhicules électriques haute performance. La forte compétition le poussera toutefois à avoir recours à des méthodes de financement hors du commun.

Les scènes extérieures ont été tournées sur le boulevard Pierre-Laporte, tandis que le tournage intérieur s’est effectué sur le chemin de Adamsville. «Nous voulons tourner le long-métrage ici, car Bromont est central, entre la ville et la campagne, que nous utiliserons comme toile de fond», explique le cinéaste.

Les scènes tournées le week-end dernier mettaient en vedette une vieille DeLorean, voiture rendue célèbre grâce au film Retour vers le futur. Aux dires du jeune cinéaste, le véhicule a attiré bien des regards. «Se promener à bord d’une DeLorean apporte un véritable capital de sympathie, lance-t-il en riant. Les gens se retournent et applaudissent. Cette voiture fait partie de l’imaginaire de notre enfance et ça se voit.»

Le comédien, qui habite Bromont, a dû retarder un peu le tournage, en raison de son horaire chargé cet été. En effet, il incarnera le rôle principal du prochain film de Robert Morin, intitulé Quatre soldats. Celui qui jouera en compagnie notamment d’Antoine Bertrand se dit très heureux de faire partie d’un tel projet cinématographique.

Une question de financement

Bien que la réalité du cinéma québécois soit de plus en plus difficile, le jeune cinéaste ne baisse pas les bras et tente de trouver des alternatives au financement institutionnel et gouvernemental.

Le producteur de Transit, un film indépendant sorti en 2009 mettant notamment en vedette Julie du Page, Luc Morissette, Hugo St-Cyr et Deano Clavet, avait attiré l’attention du milieu en devenant le premier long-métrage québécois ayant une entente avec l’Union des artistes qui permettait aux comédiens d’être payés après le tournage, selon les recettes au guichet.

Pour financer M-39, Christian de la Cortina s’est tourné vers des investisseurs indépendants. Après avoir trouvé plus de la moitié de l’argent nécessaire pour le tournage, il compte maintenant sur les premières scènes pour convaincre d’autres passionnés du cinéma.

«D’ici cinq ans, le cinéma aura complètement changé, dit-il. Il faut trouver de nouvelles méthodes de financement sans passer par les instances gouvernementales.»

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires