Des idées pour restaurer La Chaufferie 1913?

PROJET. Que faire de ce magnifique bâtiment industriel âgé de 102 ans? Son propriétaire Gérald Scott est à la recherche d’idées de projets à caractère artistique pour donner une deuxième vie à la vieille chaufferie de l’Imperial Tobacco.

Jusqu’à tout récemment, le bâtiment presque cubique servait encore à chauffer l’ancienne usine Imperial Tobacco de l’autre côté de la rue. «Lorsque j’ai vendu l’autre côté à Pierre Laflamme, on s’est entendu que je continuerais de le chauffer pendant deux ans», explique M. Scott.

Cette entente ayant pris fin, l’homme d’affaires a entrepris de vider la vieille chaufferie. «Il y avait encore deux énormes bouilloires pour le chauffage au charbon qui dataient de 1907», raconte-t-il en nous offrant une visite des lieux.

Au moment où il a fait l’acquisition du complexe en 1972, il a fait ajouter une immense fournaise à l’huile. C’est elle qui alimentait en chaleur l’ancienne usine de la rue Cowie. Un tunnel souterrain est d’ailleurs toujours accessible. Il relie la chaufferie à l’usine en passant sous la rue. Un tuyau d’aqueduc le traverse en plein centre! «On va bientôt le condamner», assure l’entrepreneur.

Vocation culturelle

Grand mécène du milieu culturel granbyen depuis de nombreuses années et passionné de musique et d’art, Gérald Scott ne surprendra personne en voulant offrir une vocation culturelle à ce bâtiment. Il en rêve d’ailleurs depuis longtemps.

Les plafonds de plus de 30 pieds pourraient facilement accueillir un lieu de diffusion de spectacles multidisciplinaires. Des projets de musique, chant, projections et théâtre pourraient y trouver leur compte.

«J’aimerais que ce soit multifonctionnel, je ne veux pas limiter seulement à la musique», mentionne-t-il. Malgré tout, il rêve à voix haute d’y inviter plusieurs de ses musiciens favoris. Il aimerait aussi y voir des jeunes organiser leur premier spectacle.

Un mandat a été confié à une petite boîte pour mener une étude de marché et soumettre des idées de concepts. Une bannière d’«identification» La Chaufferie 1913 a récemment été installée à l’extérieur afin de «susciter des réactions».

1 M$ de travaux?

Sans trop vouloir s’avancer sur la facture finale des travaux, Gérald Scott est bien conscient du projet dans lequel il s’embarque. «Il faut solidifier la structure, refaire la plomberie, l’électricité et faire des travaux pour l’acoustique», énumère-t-il.

«J’aime mieux ne pas trop penser aux chiffres, mais ça peut rapidement monter à 1 M$», estime-t-il. Seulement que le remplacement des carreaux de fenêtres industrielles peut faire frémir un propriétaire. Pour M. Scott, cet immeuble évoque un sentiment d’attachement et il affirme avoir «un engagement moral» à le restaurer.