Le duo Jalbert-Beaulieu en pleine ascension 

Photo de Jimmy Lajoie-Boucher
Par Jimmy Lajoie-Boucher
Le duo Jalbert-Beaulieu en pleine ascension 
Le duo Jalbert-Beaulieu. (Photo : : Gracieuseté-Marc-Étienne Mongrain)

CULTURE. Le duo Jalbert-Beaulieu, pour François Jalbert et Jérôme Beaulieu, ne sont pas des artistes que l’on a préconçus pour le business. Les deux jazzmans ont décidé de faire leur marque à leur manière. C’est-à-dire avec l’amour de leur instrument respectif, du cœur au ventre, mais surtout, avec passion.

Les deux musiciens ont commencé leur collaboration en 2008, lors de leur cursus universitaire et depuis, ils ne se sont jamais perdus de vue. Ce fut pour eux la rencontre de leur âme sœur musicale. François Jalbert à la guitare et Jérôme Beaulieu au piano, les deux s’entendent sur un point crucial, pas d’effets ajoutés. Seulement le son brut qui sort des instruments. Pour créer leur dernier album, appelé simplement Jalbert-Beaulieu, les musiciens ont loué un chalet à Saint-Raymond-de-Portneuf, loin de tout, avec comme seul objectif, la création:

« La campagne est très propice à la création. On joue à l’heure qu’on veut sans déranger personne. Le chalet avait un plafond élevé, donc les ondes sonores qu’on produisait pouvaient atteindre leur plein potentiel. Aussi, on était dans la première vague avec confinement, alors de sortir de cet environnement-là un p’tit dix jours nous a permis d’être beaucoup plus créatif», affirme le Sheffordois d’origine, Jérôme Beaulieu, qui qualifie cet album comme étant le plus abouti qu’ils aient fait en carrière.

Album le plus abouti?

Les deux complices ont sorti un premier album en 2017, ce qui leur permet d’affirmer avoir fait un travail plus complet, mais c’est lorsque la question de la raison qui a mené à un tel aboutissement est posée, qu’il est possible de constater que les gars ne produisent pas seulement de la musique. Ils analysent cette dernière à un niveau qui surpasse la seule captation auditive. Nous sommes vraiment dans l’intrinsèque, voire même, l’exutoire.

« Le fait de s’être isolés, les « tunes » ont pu être réfléchies, on avait le temps d’en discuter aussi. Dans cet environnement l’horaire n’est plus un concept contraignant. On a donc pu essayer des trucs et marier de la musique folk et bluegrass. Quand on analyse le style que ça donne, c’est très complexe, pourtant à l’écoute ça semble très simple. Faire un mariage un peu indéfinissable, c’est juste de faire de belles « tunes » dans le fond! » Explique Jérôme Beaulieu sur le processus créatif du groupe,

Mais qu’est-ce que le duo cherche à transmettre à ses auditeurs?

Le pianiste, Jérôme Beaulieu, qui est inéluctablement la voix du groupe, partage le lègue de cet album avec le Granby Express:

« On veut démontrer la « simplicité complexe » des instruments et l’idée derrière tout ce concept musical, est qu’on veut que ça évoque des émotions, que vous soyez les héros, mais il n’y a pas de ligne directrice à la base et c’est là la cohérence de la démarche. C’est à vous de vous l’approprier! »

L’album est en vente sur le Web depuis le 25 mars dernier, mais le lancement officiel se fera le 30 mars prochain, à 20 heures au bar le Patro Vys à Montréal et le coût d’entrée est sur la base d’une contribution volontaire. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires