S’affirmer sans blesser: le nouveau tome d’Yves Bélanger

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
S’affirmer sans blesser: le nouveau tome d’Yves Bélanger
Sur la photo, la directrice de la Maison des familles de Granby et région, Claudine Leroux, et l'auteur Yves Bélanger. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude))

COMMUNAUTÉ. Profitant d’un peu de temps de libre, l’auteur -Yves -Bélanger reprend la plume pour aborder la question de l’importance de la communication dans la vie de tous les jours. Moins d’un an après avoir publié son premier bouquin «Grandir ou souffrir à force d’aider», le psychoéducateur de formation nous revient avec un second ouvrage intitulé « S’affirmer sans blesser ».

Mieux communiquer avec son conjoint, ses enfants et ses collègues de travail au quotidien sans les heurter -Comment s’y prendre? Quelles sont les avenues à priser? À travers son tout nouveau livre de près de 180 pages meublé d’épisodes personnels, Yves Bélanger présente  «neuf stratégies pour éviter les chicanes». Un almanach de filons à exploiter finement raconté par l’auteur qui oeuvre dans le milieu du communautaire et de la santé mentale depuis plus de 35 ans.

«Le livre est écrit dans un langage très simple et très accessible. Je l’ai voulu ainsi pour qu’il s’adresse à un plus grand nombre de gens possible autant les adolescents que les parents. S’affirmer sans blesser, c’est vrai en couple, dans une vie de famille ou dans une équipe de travail. C’est vrai partout», explique Yves Bélanger.

Architecturé à partir d’expériences familiales et professionnelles, le nouveau bouquin du Granbyen se veut un guide pratico-pratique. «J’écris pour moi en espérant que ça fasse du bien. Je partage des exemples de ma vie personnelle et je les transpose dans le livre pour que les gens se reconnaissent. Des exemples que Monsieur et Madame tout le monde vivent ou vont vivre », mentionne le psychoéducateur. Tout au long de la lecture, M. Bélanger étale des suggestions élémentaires pour améliorer ses communications: «Cherchez à exprimer votre point de vue et non à l’imposer», «Parler au Je» lors d’une situation tendue, «Le jugement est un immense poison. Évitez les ragots, la médisance et les critiques.»

Selon l’auteur, le livre S’affirmer sans blesser n’est pas un ouvrage clinique. Chacun de nous y trouvera son compte, assure-t-il. «Je n’ai pas voulu faire un livre de 400 pages pour que les familles soient découragées après avoir lu deux pages. »

Un coup de pouce

À son premier livre, Yves Bélanger s’était associé à la Société Alzheimer Granby et région en remettant les profits de la vente à l’organisme. Pour son second tome, c’est la Maison des familles de Granby et région (MFGR) qui bénéficiera des retombées de cette nouvelle publication.

«Je cherchais un organisme, dont la mission et la clientèle fittaient avec le but du livre (…). Pour moi, la Maison des familles, c’était le meilleur choix parce qu’elle touche la clientèle des familles, des parents et des couples. »

«Quand Yves m’a envoyé sa première version, j’ai vraiment eu un coup de foudre littéraire du moment où j’ai ouvert la première page. J’ai lu le livre en un seul coup (…). De la façon que le livre est écrit, on est capable de se reconnaître», raconte la directrice générale de la -Maison des familles, Claudine Leroux, qui signe d’ailleurs la préface du livre.

Vendu au coût de 20 $, l’ouvrage S’affirmer sans blesser est disponible à la MFGR 450 7762232 ou info@mfgr.org) ou en ligne à boutique.bouquinbec.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires