De jeunes voix s’élèvent pour la fondation Un Souffle et des ailes

De jeunes voix s’élèvent pour la fondation Un Souffle et des ailes

La jeune chanteuse à l'origine de ce geste altruiste

CULTURE. Une jeune Granbyenne de 13 ans a choisi de mettre son talent et sa voix au service d’une cause qui lui tient à cœur. Finaliste de la dernière édition du Petit festival international de la chanson, Rose Choinière convie la population à un spectacle-bénéfice le 18 novembre prochain, dont les profits seront entièrement remis à la fondation Un souffle et des ailes.

D’une maturité déconcertante pour son âge, l’élève de l’école secondaire du Verbe Divin a été plus tôt cette année invitée à prendre part à l’initiative Donnez au suivant aux côtés de ses camarades de classe. «J’avais eu l’idée de faire un spectacle, mais je me suis dit que je n’aurais jamais le temps de le faire en une semaine. Mais Donnez au suivant, ça devrait se faire toute l’année, alors j’ai décidé de l’organiser plus tard et d’y mettre toute ma passion», raconte celle qui chante depuis ses quatre ans.

Ayant participé le 12 octobre dernier au grand spectacle au profit d’Un souffle et des ailes, lors duquel elle avait atteint en plein cœur les spectateurs en interprétant À la plus haute branche de Céline Dion, c’est tout naturellement que l’étudiante de deuxième secondaire a choisi de contribuer à cette cause.

Mise sur pied en juin 2013 par Manon Gauvin, une maman d’un garçon d’aujourd’hui 26 ans atteint de paralysie cérébrale depuis sa naissance, la fondation souhaite doter Granby d’une ressource pouvant accueillir huit adultes polyhandicapés. «Je trouve que c’est bien que je fasse ma petite part. Ça va me rendre tellement fière quand ces personnes-là auront leur place à eux! Je pourrai me dire que j’ai aidé à faire ça», explique la jeune chanteuse.

Plus on est de fous…

La philanthrope a invité d’autres jeunes artistes profitant déjà d’une belle visibilité à se joindre bénévolement à l’initiative. S’étant fait connaître du grand  public lors de La Voix Junior 1, Maxyme Bouchard, Cynthia Marquis et Emma Cloutier monteront sur scène, ainsi que Danika Gagnon, du Petit festival de la chanson de Granby. Membre de l’ensemble vocal les Gospangels, la Drummondvilloise Cassandra Montreuil prendra aussi part à la fête, tout comme la troupe T.EENAGERS de l’école Tendanse de Granby.

«J’ai la chance d’être en santé et je me suis dit que ce serait bien de mettre sur pied et de participer à quelque chose de vraiment génial pour aider», explique Maxyme Bouchard, qui n’a pas hésité une seule seconde lorsqu’elle a été sollicitée.

Une idée qui vaut son pesant d’or

Manon Gauvin est quant à elle aux anges que Rose ait choisi de s’associer, le temps d’une soirée, à ce combat qu’elle mène depuis quatre ans et demi. «C’est vraiment super touchant. J’essaie de penser à quelqu’un d’autre qui a fait quelque chose comme ça dans mon entourage proche et adulte depuis le début de la fondation, et (je n’y arrive pas). C’est une jeune fille de 13 ans que je connais à peine qui décide de m’aider», s’étonne la maman de 44 ans.

Environ 230 000 $ des 500 000 $ visés ont jusqu’ici été amassés pour la cause. La construction de cette ressource débutera lorsque l’entièreté de la somme sera amassée. L’idée est de mettre sur pied un lieu dédié à ces résidents handicapés, en alternative aux centres d’hébergement de soins de longue durée où ceux-ci tendent à se retrouver.

«Je veux que ce soit un milieu de vie qui ne déstabilisera pas les jeunes qui arrivent de leur milieu naturel, qui leur fera sentir qu’ils sont accueillis dans une autre famille pour faire un autre bout de chemin», explique Mme Gauvin.

Le spectacle, animé par Étienne Bélanger, aura lieu dès 19h30 à l’auditorium du Verbe Divin. Environ 240 places sont disponibles. Les billets sont vendus au coût de 15 $ par adulte et 12 $ pour les 16 ans ou moins directement à l’école secondaire, au Caféine & Co de la rue Notre-Dame, à Granby, ainsi qu’auprès d’Emmanuelle Casavant au 450-405-2730.