Deux nouveaux comités à Bromont

Deux nouveaux comités à Bromont

Le conseil municipal traite de l’ordre du jour lors de la séance ordinaire du 6 août dernier.

Crédit photo : Roxanne Langlois

MUNICIPAL. Bromont crée deux nouveaux comités, l’un portant sur les transports actifs et l’autre en lien avec le développement du Parc des sommets, au sujet duquel le maire se dit d’ailleurs optimiste.

Bromont s’est dotée d’une table de concertation qui a pour but de se consulter afin de mettre sur pied le Parc des sommets. «On veut un parc que la population va s’approprier», déclare Louis Villeneuve, maire de Bromont.

Le conseil municipal a procédé lundi à la nomination des membres de cette table. Parmi les personnes sélectionnées se retrouvent Alexandre Paré, représentant de Protégeons Bromont, ainsi que Michel Matteau, des Amis des sentiers de Bromont.

Un appel de candidatures suivra afin de concrétiser la nomination de six citoyens, éventuellement entérinée par le conseil municipal. Le mandat des membres de cette table de concertation sera de deux ans et le maire ainsi que le directeur général, Éric Sévigny, pourront en faire partie en tout temps.

D’autre part, le conseil a désigné la coordonnatrice chargée du projet du Parc des sommets et responsable des sentiers municipaux, Annie Cabana, pour présider la table de concertation et ainsi assurer la mise en œuvre et le suivi du projet d’aménagement du parc, situé dans la vallée formée par les sommets des monts Spruce et Bernard.

La Ville désire des sentiers dédiés au vélo, à la marche, aux chevaux et peut-être même accessibles aux chiens, fait savoir Réal Brunelle, conseiller municipal et également membre de la table de concertation. «Annie Cabana voulait avoir un avis externe, alors nous avons octroyé un contrat à la compagnie Gravity Logic, reconnue mondialement, pour un montant de 16 000$ plus taxes, qui sera pris a même le surplus», explique M. Brunelle. Cet avis servira à avoir une cohérence dans les sentiers de la montagne.

Deux premières pistes, la Hollywood et l’Entrecôte, sont accessibles depuis le 22 juin dernier sur les 150 hectares acquis à la fin mars par l’administration municipale auprès de Bromont, montagne d’expériences. Cette transaction, au coût d’environ 8,25 millions $, concluait environ cinq ans de travail de la part de la Ville et de citoyens. À terme, un pavillon d’accueil et un musée de style «cabane à sucre» dédié à l’interprétation de l’érable sont, entre autres, prévus sur le site. Un forum de discussion portant sur le développement de l’aire protégée est par ailleurs déjà accessible au www.bromont.net.

Création d’un comité de transport actif

Lors de la séance ordinaire du 6 août, le conseil a aussi choisi d’aller de l’avant avec un appel de candidatures et la création d’un comité consultatif en matière de transport actif. «À Bromont, on est une ville où il y a beaucoup de vélo. On veut essayer d’encourager le transport actif, et pour ce faire, on a décidé de mettre sur pied un comité consultatif de transport actif», signale M. Villeneuve.

Le but de ce comité est de favoriser l’exercice chez les citoyens par l’utilisation des sentiers et des pistes cyclables comme moyen de transport actif et sécuritaire à Bromont ou vers les villes avoisinantes.

Rappelons que le plan de développement durable a été adopté le 24 septembre 2012. Avec ce plan, la Ville s’est engagée à adopter une planification de transport actif pour la communauté bromontoise.