Haute-Yamaska: on recycle plus, mais on enfouit davantage!

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Haute-Yamaska: on recycle plus, mais on enfouit davantage!
En 2014

ENVIRONNEMENT. En 2014, le pourcentage de matières résiduelles réemployées, recyclées ou valorisées par la MRC de la Haute-Yamaska a augmenté pour une sixième année consécutive et atteint maintenant 43,1 %. La quantité d’ordures ménagères destinées à l’enfouissement est cependant à la hausse depuis deux ans et se situe actuellement au niveau de 2010.

En 2014, les 26 collectes de matières recyclables effectuées sur le territoire des huit municipalités constituantes ont permis de récupérer 9 703 tonnes métriques ™ provenant du secteur résidentiel et des industries, commerces et institutions (ICI).

«Selon les données fournies par Recyc-Québec, la MRC a recueilli 101,7 kg par habitant (en incluant les ICI) alors que la moyenne des municipalités de taille comparable est de 86,8 kg par habitant.», signale Karine Denis, directrice du service des matières résiduelles à la MRC de la Haute-Yamaska.

Si le nombre de bacs bleus utilisés par les ICI de la Haute-Yamaska est en baisse depuis deux ans (1 622 en 2014 contre 1 694 en 2013 et 1 708 en 2012), le nombre de conteneurs (gros volumes) a augmenté de 13,2 % en cinq ans, passant de 3219 à 514 unités.

«L’augmentation du nombre de conteneurs démontre que la participation des industries, commerces et institutions est à la hausse», ajoute Mme Denis.

Il convient de préciser que la MRC de la Haute-Yamaska est l’une des rares régions au Québec à prendre en charge les matières résiduelles des ICI. Ces établissements sont tarifés par leur municipalité respective sur la base de leur rôle d’évaluation.

Autres initiatives

En 2014, la MRC a par ailleurs installé 51 contenants de récupération de matières recyclables dans 21 parcs, terrains de balle et aires de pique-nique. On en a ajouté une douzaine d’autres à Waterloo et Shefford en 2015.

«Le dernier grand défi, c’est de desservir l’ensemble du territoire de Granby, en raison du grand nombre d’aires publiques. Ça va se faire graduellement», poursuit Mme Denis.

La collecte mensuelle des gros rebuts encombrants (divans, téléviseurs, etc.), implantée en janvier 2014, a également porté fruit. Pas moins de 835 tm des 953 tm recueillies ont ainsi été détournées de l’enfouissement l’année dernière, soit cent fois plus qu’en 2013 (8 tm).

L’achalandage dans les écocentres de Granby et Waterloo continue par ailleurs d’augmenter (hausse de 9 % entre 2013 et 2014). Les statistiques du service des matières résiduelles démontrent que près du tiers des résidents de la Haute-Yamaska ont fréquenté l’une de ces installations en 2014.

«Nos écocentres sont accessibles aux ICI depuis deux ans et ça paraît, aussi bien dans le tonnage que dans l’achalandage. Il faut préciser que les ICI sont limités à une visite par jour et doivent payer pour l’utilisation du service», signale Mme Denis.

Et ça continue!

Après avoir fait l’acquisition d’un compacteur pour le carton en 2015 au coût de 50 000 $, la MRC de la Haute-Yamaska souhaite profiter de la prochaine année pour se doter d’un broyeur pour le bois de qualité 2. La facture s’élèvera à plusieurs centaines de milliers de dollars.

«Quand on démantèle un vieux sofa, on n’a pas à payer pour son enfouissement. On récupère également des métaux, des tissus et du bois qui pourront servir une deuxième fois», explique le préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Pascal Russell.

La MRC souhaite par ailleurs à aménager un bâtiment pour le démantèlement et l’entreposage des gros rebuts encombrants, de concert avec le COGEMRY. Et pour la main-d’œuvre, l’organisme songe à la mise sur pied d’un programme de réinsertion en milieu de travail, en collaboration avec divers partenaires (Commission scolaire du Val-des-Cerfs, Société de formation industrielle de l’Estrie), etc.).

Valorisation des boues usées

La MRC de la Haute-Yamaska a également fait de gros progrès dans le traitement des boues provenant des fosses septiques et des usines de traitement des eaux usées.

On dénombre 11 000 installations septiques sur le territoire de la MRC. La moitié d’entre elles sont vidangées chaque année. Les boues récupérées dans ces fosses sont traitées chez Groupe Deslandes Fortin, à Roxton Pond ou transitent par la station d’épuration de Granby.

En 2013, la majorité des boues usées transitant par la station d’épuration de Granby était enfouie. L’année dernière, 92,5 % de cette matière a été valorisée en milieu agricole (épandage dans les champs).

Un petit bémol

En 2014, la MRC de la Haute-Yamaska a collecté, puis enfouies 22 719 tm d’ordures ménagères, soit 2,5 % de plus qu’en 2013 et 7,1 % de plus qu’en 2012. Il faut remonter à 2010 pour obtenir un volume similaire.

La quantité d’ordures ménagères par habitant a augmenté de 5,5 kg entre 2013 et 2014 et de 13 kg sur une période de deux ans.

«Cela démontre que des efforts doivent être investis dans la réduction à la source. Il faut bien comprendre que le déchet le plus facile à gérer, c’est celui qui n’est pas produit», indique Mme Denis.

Matières résiduelles: la population sera consultée en janvier

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires