Les secteurs du commerce et du tourisme se portent bien à Granby, mais…

Photo de Jimmy Lajoie-Boucher
Par Jimmy Lajoie-Boucher
Les secteurs du commerce et du tourisme se portent bien à Granby, mais…
Malgré un bilan positif, Commerce Tourisme Granby et région admet que certains secteurs d'activités ont été durement touchés. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

ÉCONOMIE. L’organisme Commerce Tourisme Granby et région (CTGR), dévoilait les chiffres de son bilan annuel édition 2021, hier matin. Bien que tous attendaient un scénario financier plutôt austère, à l’instar de bien d’autres secteurs d’activités, le CTGR a présenté fièrement son bilan annuel avec des chiffres encourageants, certes, mais avec une perspective très optimiste. De quoi en surprendre plus d’un.

Alors, que plusieurs se demandent comment se sortir du marrasse dans lequel la pandémie les a plongés, l’organisme, qui œuvre dans les secteurs du commerce et du tourisme, a divulgué des chiffres qui laissent envisager que Granby serait bien en selle dans sa relance économique du côté des commerçants. En effet, il y aurait eu plus d’ouvertures, une cinquantaine, que de fermetures, environ 25. Aussi, la répartition de cette hausse de commerces, bien que plus nombreuse dans le centre-ville, serait tout de même bien répartie sur l’ensemble du territoire, selon la codirectrice de CTGR, Fanny-Ysa Breton.

« La ville se porte en somme bien, au niveau économique bien que certains secteurs ont eu plus de difficultés, comme les domaines de la restauration et de la vente de vêtements. Cependant, depuis 2017, il y a une baisse des locaux vacants de 4% et des projets sont aussi prévus incessamment ».

Des projets

Comme annoncé il y a quelques semaines, la seconde phase de travaux prévue dans le centre-ville aura lieu plus tôt que ce qui était initialement planifié. L’organisme estime que par le passé, l’accompagnement fait auprès des commerçants s’est bien déroulé et compte poursuivre sur cette lancée. 

Par ailleurs, l’autre secteur d’activités du CTGR, le tourisme, serait également en bonne santé économique. La ville de Granby aurait attiré environ 1,8M de visiteurs en 2021, ce qui est comparable aux chiffres fournis par le recensement effectué par le gouvernement fédéral en 2016.

Pour assurer un rebondissement positif de l’économie locale, le CTGR a élaboré un plan de relance durant la fin de l’année 2020, qui a été mise en place postérieurement. Le plan couvrait trois axes considérés comme des domaines névralgiques de la vie urbaine afin d’encourager la relance. Plus de 53 projets ont été élaborés, dont la Ville a participé à hauteur de 316 000$, tel que le circuit historique pour mettre en valeur le patrimoine local. Durant le parcours de deux kilomètres, qui mène au centre-ville, les plaisanciers peuvent écouter des capsules indépendantes les unes des autres. Ces dernières présentent le passé ouvrier de la ville et les conditions des femmes en 1939, pour ne nommer que ces exemples. 

Mais…

Bien que les hébergements de la région aient réussi à combler 85% de leurs espaces, signe d’un engouement sans équivoque pour la région qui charme, entre autres, par son zoo, bien entendu, mais aussi par le Parc national de la Yamaska, il reste des conséquences inhérentes à la crise actuelle. Questionnées à ce sujet, les deux directrices de l’instance régionale, Fanny-Ysa Breton et Hélène Plante confirment qu’elles ne se confortent pas derrière des lunettes roses. La pandémie a créé une inflation historique qui porte son lot d’inconvénients, assurément. Des commerces ont dû fermer leurs portes comme la mercerie Jules Demers, considérée comme une institution à Granby.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires