Épilepsie Montérégie : manger et jouer pour la cause

Épilepsie Montérégie : manger et jouer pour la cause

De gauche à droite : le président d'honneur Éric Le Sieur, la coordonnatrice des services et intervenante pour Épilepsie Montérégie, Anie Roy, la coordonnatrice des finances et de l'administration, Joannie Beauchemin, ainsi que l'un des membres du conseil d'administration de l'organisme, Pierre R. Forand.

Crédit photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois)

SENSIBILISATION. Épilepsie Montérégie tiendra pour une cinquième fois sa soirée casino le 14 mars prochain. L’événement annuel, qui constitue la plus importante levée de fonds de l’organisation, est aussi une occasion en or de parler de cette maladie chronique, surtout connue pour les crises saisissantes qu’elle engendre.

Les organisateurs espèrent amasser au moins 21 000 $ lors de ce 16e souper-bénéfice, soit la même somme que celle récoltée l’an dernier. Ce montant permettra encore une fois à l’équipe d’Épilepsie Montérégie de venir en aide physiquement et psychologiquement à de très nombreuses personnes touchées par la maladie ainsi que leurs proches, en plus d’informer et de sensibiliser le grand public. Alors que l’organisme couvrait auparavant le territoire de Granby et région, il dessert depuis novembre dernier toute la Montérégie.

Éric Le Sieur choisi président d’honneur

Lui-même père d’une jeune femme de 18 ans atteinte de cette maladie, le président d’honneur de la soirée casino 2018, Éric Le Sieur, connaît bien l’épilepsie. Il admet toutefois avoir dû l’apprivoiser lorsqu’elle est littéralement débarquée sans crier gare dans la vie de Camylle, il y a plusieurs années. «La première fois qu’elle a fait une crise, qu’elle est tombée par terre et qu’elle faisait le bacon sur le plancher, comme on dit, c’était synonyme de crise cardiaque dans ma tête. J’ai cru qu’elle allait mourir là, c’était la panique», se rappelle le propriétaire du complexe funéraire Le Sieur.

Avouant qu’avoir à faire face à l’épilepsie pour la première fois est désemparant, ce dernier estime qu’Épilepsie Montérégie est une ressource précieuse pour les personnes vivant avec cette condition neurologique, quel que soit leur âge. «Dès que tu es épileptique, tu perds ton permis de conduire, mais il faut que tu te rendes à Sherbrooke pour des rendez-vous médicaux. Épilepsie Montérégie va faire des transports et accompagner les gens, par exemple, et ça, ça représente des coûts», explique-t-il, invitant la population et les entreprises à prendre part à ce grand souper spaghetti.

L’un des membres du conseil d’administration, Pierre R. Forand, précise d’ailleurs que l’organisme contribue à ce que «les personnes atteintes ne se sentent pas seules». Environ 1 % de la population vit avec l’épilepsie. «On connaît tous quelqu’un qui est atteint», ajoute-t-il.

Les billets, disponibles au coût de 40 $ pour les membres et de 60 $ pour les non-membres, sont en vente au 450-378-8876. Au total, 250 places sont offertes. Notons qu’il en coûte 10 $ pour adhérer à l’organisme. Pour plus d’information, visitez le www.epilepsiemonteregie.org.