15 jours de suspension pour le Bar Adamsville

Par Ugo Giguere

Pas moins d’une vingtaine d’infractions à la loi, commises entre 2004 et 2011, ont valu au Bar Adamsville une suspension de 15 jours de son permis d’alcool et de loterie vidéo. Contenants non timbrés, consommation en dehors des heures légales et consommation excessive d’alcool et de drogue figurent à la longue liste de fautes reprochées à l’établissement.

La décision de suspendre le permis du Bar Adamsville est tombée le 8 janvier dernier, mais les gestes en cause remontent jusqu’en 2004. C’est le cas de l’une des sept infractions liées à la présence de clients après l’heure légale de fermeture. À au moins trois reprises, les policiers ont surpris des clients sur place alors qu’il était plus de 4h du matin.

Dans le document de cour, on cite 11 interventions policières rendues nécessaires en raison de la consommation excessive d’alcool et de drogue. Deux événements en date de novembre 2008 impliquent même le barman! On peut lire que celui-ci était «en état d’ébriété avancée».

En octobre 2010, un agent d’infiltration a permis aux policiers de procéder à l’arrestation d’un individu en possession de cocaïne. Celui-ci aurait même consommé sa drogue à l’intérieur du bar.

Pourtant, en 1999 et en 2007, le propriétaire des lieux, André Clément, avait déposé un engagement volontaire à la Régie des alcools, des courses et des jeux, s’engageant à respecter les conditions inhérentes aux permis.

La suspension de permis d’une durée de 15 jours imposée par les régisseurs Me Édouard J. Belliardo et Jocelyne Caron découle d’une entente intervenue entre les parties. Les régisseurs ont cependant tenu à préciser que «le non-respect futur de toute clause (…) conduirait à des sanctions plus sévères».

À sa défense, le propriétaire André Clément a plaidé que la responsabilité repose sur une seule employée. «Il avait dû engager sa belle-sœur à la demande de sa belle-mère. Celle-ci est décédée l’été dernier et il a immédiatement licencié l’employée», peut-on lire dans le document judiciaire.

Il n’a pas été possible de savoir à partir de quelle date la suspension des permis sera effective.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires