Chantiers routiers: début de l’opération ORANGE

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Chantiers routiers: début de l’opération ORANGE
(Photo : courtoisie)

SURVEILLANCE. Le respect des travailleurs et des travaileuses qui s’affairent sur les différents chantiers routiers de la province sera dans la mire des policiers au cours des prochaines semaines avec le lancement de l’opération ORANGE.

«Les entraves occasionnées par les chantiers routiers changent les conditions habituelles de circulation. Les voies peuvent ainsi être rétrécies ou modifiées. La présence de signaleurs et de travailleurs ainsi que les configurations routières plus contraignantes exigent une attention soutenue et un respect rigoureux de la signalisation orange. Aussi, certains travaux sont effectués par phase, ce qui peut modifier les conditions à tout moment. En somme, la vigilance de chaque conductrice et conducteur est essentielle pour assurer la sécurité de toutes et tous», a indiqué le ministère des Transports du Québec par voie de communiqué.

Dans les semaines à venir, des agents de la Sûreté du Québec vont se faire plus visibles aux abords des zones de chantiers pour surveiller notamment le respect du corridor de sécurité et les limites de vitesse. En plus des policiers, le recours à des radars photo sera également utilsé durant cette opération.

Rappelons que les amendes pour des excès de vitesse dans une zone travaux sont doublées. Dans un secteur où se trouve un panneau orange à 70 km/h, le constat d’infraction est 110 $ pour un excès de 20 km/h, 210 $ (30km/h) et 390 $ (45 km/h). 

La facture est également salée pour un automobliste qui n’obtempère pas aux consignes et aux signaux d’un signaleur: la fourchette des amendes se situe dorénavant entre 200 $ et 400 $ et le nombre de points d’inaptitude est passé de trois à quatre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires