Emplettes des Fêtes: plus de police dans les commerces de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Emplettes des Fêtes: plus de police dans les commerces de Granby
Les grandes surfaces, les centres commerciaux et les boutiques du centre-ville feront partie de la routine de patrouille des policiers de la sûreté municipale d'ici le 24 décembre et lors de la période des grandes ventes d'après-Noël jusqu'à la veille du Nouvel An. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

FAITS DIVERS. Depuis  vendredi, le Service de police de Granby (SPG) accentue ses tournées aléatoires de surveillance dans les divers commerces de la ville pour garantir une expérience de magasinage de Noël sécuritaire au public. Pandémie oblige.

Dans les prochaines semaines, les agents du SPG seront très visibles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des commerces, et ce, peu importe le secteur de la ville. Les grandes surfaces, les centres commerciaux et les boutiques du centre-ville feront partie des routines de patrouille des policiers de la sûreté municipale d’ici le 24 décembre et lors de la période des grandes ventes d’après-Noël (Boxing Day) jusqu’à la veille du Nouvel An.

«Avec la période de fort achalandage, les policiers seront présents pour faire respecter les règles sanitaires», a mentionné l’agent Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

Les policiers porteront notamment une attention particulière au respect de la distanciation sociale (2 mètres), aux files d’attente et au port du couvre-visage.

«Dans un premier temps, c’est l’approche prévention et sensibilisation qui sera mise de l’avant. Bien entendu, dans certains cas, si nécessaires, l’application de la loi pourra être utilisée», a indiqué l’agent Farand.

En cas d’infraction, une amende de 1546 $ pourrait être imposée à l’individu réfractaire. Pour une personne d’âge mineur, le constat se chiffre à 560 $.

Selon l’agent Marc Farand, cette démarche du Service de police de Granby s’inscrit dans la volonté du gouvernement du Québec de protéger la population alors que la province traverse une 2e vague de COVID-19.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires