Francofête 2018: la langue française sous toutes ses coutures

Francofête 2018: la langue française sous toutes ses coutures

De nombreux intervenants contribuent à faire de la Francofête une semaine mémorable. Ils ont pris part au dévoilement de la programmation le 8 mars dernier à l'hôtel de ville de Granby.

Crédit photo : (GranbyExpress-Roxanne Langlois)

FRANCOPHONIE. Le français sera encore une fois à l’honneur à Granby, à l’occasion de la Francofête. Plusieurs rendez-vous attendent en effet les amoureux de la langue de Molière, du 18 au 25 mars.

L’Association Québec-France-Haute-Yamaska a procédé à l’annonce des activités, jeudi matin, à l’hôtel de Ville de Granby, où le drapeau de la francophonie sera entre autres hissé tout au long des festivités. L’instance espère faire la démonstration des charmes de l’usage de la langue française sous différents angles, et ce, chaque jour de la semaine.

Son ouverture se fera, le 18 mars, avec un spectacle offert au foyer du Palace par les comédiennes professionnelles France Arbour et Jo-Ann Quérel intitulé À vous de choisir.

Le public sera appelé à sélectionner ses préférences parmi 12 chansons, 20 poèmes et 8 pièces de théâtre, et ce, avec pour seul indice le titre des œuvres. «Ce sera une heure au choix du public avec cette fantaisie d’aller vers un titre, plutôt que vers un auteur. […]C’est un petit jeu pour nous, les deux comédiennes, et pour le public aussi», précise Mme Arbour.

La relève franco à l’honneur

Présentés par le Festival international de la chanson de Granby (FICG), quatre spectacles mettant en scène la relève francophone seront présentés au même endroit. Céleste Lévis ouvrira le bal en compagnie de Myriam Arseneau le 19 mars. Joey Robin-Haché et Mélodie Spear, la Française Chloé Lacan ainsi que Marc-Antoine Beaudoin suivront lors des trois 5 à 7 suivants.

Se targuant d’être un fier porteur de la langue française et de mettre en valeur les jeunes artistes de la relève en expression francophone, le FICG a fait valoir, jeudi, que sa participation à l’événement allait en quelque sorte de soi. Le directeur général adjoint, Érick-Louis Champagne, a d’ailleurs profité de l’occasion pour inviter le public à assister aux prestations.

«Le Festival de la chanson tient beaucoup à ce que la chanson en français continue. C’est facile de tomber dans l’anglo pour les jeunes auteurs. C’est notre cheval de bataille», a-t-il précisé.

D’autres événements sont également organisés. On parle notamment d’une partie de scrabble duplicate au Centre culturel France Arbour. L’admission se fait au coût de 5 $ et plusieurs prix de présence seront offerts. Un souper gastronomique de la Francophonie aura également lieu ; celui-ci se tiendra Chez Plumet le 24 mars. Les billets sont vendus au coût de 35 $. L’écrivain Richard Gougeon en sera l’invité spécial. Enfin, du 19 au 23 mars reviendra la traditionnelle Semaine culinaire des pays francophones, qui se tiendra quant à elle au marché Provigo.

Ça bouge au Cégep

Le café étudiant du Cégep de Granby sera animé, le 25 mars dès 12h30. L’institution collégiale présentera en effet l’événement phare du Réseau Québec-France, Tourismots, qui comprend des jeux linguistiques et la traditionnelle Ludictée. L’activité, ouverte au grand public, portera sur le thème de la Beauce. Les deux organisatrices, les enseignantes Julie Caron et Ariane Tremblay, s’en sont inspiré pour greffer une thématique de cabane à sucre à l’événement.

Le rendez-vous constitue entre autres une occasion de présenter sous un jour positif la langue française, qui donne souvent du fil à retordre aux étudiants. On souhaite également  susciter chez eux un sentiment de fierté à son égard. «Pour eux, c’est parfois associé à quelque chose de négatif, parce qu’ils perdent des points à cause de leurs fautes. En les amenant à cette activité-là, on montre la langue sous un jour plus poétique, plus ludique, plus beau. C’est vraiment un événement festif», précise-t-elle.

Notons que la musique francophone sera à l’honneur tout au long de la semaine dans l’enceinte du Cégep. Une liste de musique a été proposée par l’animateur de l’émission <I>Play<I>, le mélomane Nicolas Ouellet. Elle sera même jouée dans le cadre des cours d’éducation physique.
Pour tous les détails entourant la programmation de la Francofête 2018, visitez le www.regionalehauteyamaska.com