Futur CHSLD de Granby: l’appel d’offres est lancé

Futur CHSLD de Granby: l’appel d’offres est lancé

Crédit photo : (Photo: GranbyExpress-Archives)

SANTÉ. Mettant fin à la longue attente décriée par le milieu, le Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS a officiellement lancé, mercredi matin, l’appel d’offres visant l’aménagement du futur CHSLD de 176 lits de Granby.

Le document public, consulté par le GranbyExpress, porte spécifiquement sur une location d’espaces d’au moins 13617,1 mètres carrés sur trois étages dans un périmètre excluant évidemment le secteur industriel granbyen. Le réseau régional souhaite conclure un bail de 15 ans avec une option de renouvellement de cinq ans avec le futur locateur des lieux.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, et le député de Granby, François Bonnardel, ont fait une sortie médiatique remarquée le 6 avril dernier. Le duo déplorait le silence radio de Québec et les importants délais, compte tenu du fait que les futures installations permettront de libérer une section du centre hospitalier de Granby et d’aller de l’avant avec des rénovations au centre mère-enfant et aux soins intensifs.

Voici la zone à l’intérieur de laquelle se situera le futur CHSLD de Granby.

Le député Bonnardel, qui a talonné chaque semaine le ministre de la Santé sur la question depuis, se réjouit du lancement de l’appel d’offres. Il compte désormais suivre de près l’évolution du dossier. «Est-ce qu’on a pris du retard? Quand même, oui, mais il y a du positif puisque l’appel d’offres est sorti. J’espère qu’on sera capables de recevoir nos premiers résidents à la fin de 2019. Je sais que certains promoteurs disent que ce sera peut-être serré», fait-il valoir.

Le premier magistrat de la Ville, qui travaille sur ce dossier depuis deux ans, s’est lui aussi dit satisfait de l’étape franchie mercredi. «Je pense que François (Bonnardel) et moi, on a fait notre travail. Pour le reste, ce sera au privé de l’effectuer», lance l’élu, qui estime que les premiers mois du chantier seront déterminants pour la livraison du centre d’hébergement.

Ce dernier avait d’ailleurs, de son propre aveu, fait une véritable «montée de lait» lors de la séance régulière du conseil municipal d’avril, demandant aux Granbyens de se ranger derrière leur maire afin que le projet progresse enfin.

Cinq unités à prévoir

Cinq unités de vie de 32 à 36 lits répondant aux différents besoins des personnes qui y résideront devront pouvoir être aménagées dans les futurs locaux. Une unité prothétique s’adressera exclusivement à 32 pensionnaires ayant reçu un diagnostic de démence et ayant des comportements d’errance et d’intrusion. Des jardins extérieurs protégés seront d’ailleurs prévus afin que ces malades puissent profiter de l’extérieur sans que ne soit compromise leur sécurité.

Dans la deuxième, 14 lits seront réservés à des personnes admises en réadaptation temporaire en vue d’un retour à domicile et 14 autres seront octroyés à des résidents pesant plus de 180 kg. Enfin, dix places de l’unité quatre seront dédiées à des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, la balance des admissions au CHSLD étant dévolue à une clientèle  dite régulière.

En plus des salles à manger, salles d’activités et cuisinettes, un dépanneur, un salon de coiffure, un lieu de culte, différentes salles de réunion et bureaux sont, entre autres, dans les cartons. La livraison du bâtiment est attendue 24 mois après l’adjudication du contrat par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

L’appel d’offres, qui ne contient pas de surprises selon le maire Bonin, constitue une première grande étape qui survient près de quatre mois après l’annonce du projet par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. De passage à Waterloo, il avait aussi fait part, au même moment, de l’intention de Québec de conserver 22 des 43 places du CHSLD Horace-Boivin, menacé de fermeture dû à sa vétusté. Ce centre d’hébergement profitera  finalement d’une cure de jouvence de 4,8 millions $, mais celle-ci ne devrait être mise ne branle qu’une fois le projet de Granby achevé.

Les personnes intéressées à déposer une offre  ont jusqu’au 22 août à 14h pour le faire. Le projet sera expliqué au cours d’une seule réunion d’information obligatoire; elle se tiendra le 19 juin à 14h à la salle Waterloo de l’hôpital de Granby.