Granby Industriel lance son TechnoLab164

Granby Industriel lance son TechnoLab164

Catherine Girard et Isabelle Guilmain, d'Orange Coco, vivent à temps plein le démarrage de leur entreprise entre les murs de TechnoLab164 depuis trois semaines.

Crédit photo : GranbyExpress-Éric Patenaude

ENTREPRENEURIAT.  Les idées d’entreprise vont fuser de toutes parts au TechnoLab164. Lancé par Granby Industriel, le tout nouveau laboratoire entrepreneurial est maintenant à la disposition des créateurs de la Haute-Yamaska.

Situé au 3e étage de l’ex-édifice de l’Imperial Tobacco sur la rue Cowie, à Granby, TechnoLab164 s’adressera aux startups, aux jeunes entrepreneurs, aux petites entreprises et aux étudiants finissants à la recherche d’un lieu pour élaborer et valider un produit, un service pour une période de six mois.

Financé par Granby Industriel, Desjardins et la MRC de La Haute-Yamaska, TechnoLab164 se compose de quatre zones de travail réparties dans deux locaux: l’Espace Startup (étape de prédémarrage), l’Espace Croissance (aire de développement pour entreprises à haut potentiel), l’Espace Lab (emplacement outillé d’équipements numériques pour la réalisation de prototypes) et l’Espace Atelier (endroit équipé d’outils variés). Pour 20 $ par mois, les adhérents à TechnoLab164 auront accès à cette gamme de services. À cette offre

TechnoLab164 se compose de quatre zones de travail, dont l’Espace Atelier équipé d’outils variés permettant aux créateurs de peaufiner leurs produits. Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude

s’ajoute l’expertise des membres de la communauté d’entrepreneurs Noburo et du consultant Francis Deslauriers embauché par Granby Industriel pour encadrer les jeunes promoteurs

«On peut dire que la Haute-Yamaska et Granby ont maintenant un espace pour attirer et garder nos créateurs, nos rêveurs et nos patenteux», a lancé d’emblée le directeur général de Granby Industriel, Patrick Saint-Laurent.

Mais n’entrera pas qui veut au TechnoLab164.  Granby Industriel, par l’entremise d’Entrepreneuriat Haute-Yamaska, validera chacun des projets qu’on lui proposera pour s’assurer d’accueillir des développeurs oeuvrant dans des domaines stratégiques dans la région.

Déjà gestionnaire  du «Centre d’innovation et de technologies industrielles de Granby (CITIG), Granby Industriel s’est en d’ailleurs inspiré pour imager son TehnoLab164

«Cet incubateur industriel (CITIG) permet à des entreprises manufacturières de bénéficier à peu près des mêmes éléments: un espace, un environnement, un local et de l’accompagnement. La seule différence (entre le CITIG et le TechnoLab164), c’est qu’il n’y a pas d’équipements là-bas parce que ce sont les promoteurs qui amènent leurs équipements. À la base du concept, c’est un peu la même chose», a expliqué M. Saint-Laurent.

Avec TechnoLab164, Granby Industriel estime maintenant être en mesure bien soutenir les startups propulsés par des entrepreneurs de la région.

«On a vu des gens aller faire des choses dans d’autres régions et puis on s’est dit pourquoi on ne pourrait pas offrir ce genre de lieu de convergence. Ça va profiter à la communauté d’affaires et à tous les partenaires», a déclaré Patrick Saint-Laurent.

Une occasion en or

Pour sa première cohorte, TechnoLab164 héberge six projets en phase de démarrage, dont Orange Coco, une nouvelle épicerie en vrac «bio» sur le point de lancer ses activités. Pour Isabelle Guilmain et de Catherine Girard, les deux créatrices de cette jeune entreprise, l’avènement d’un laboratoire entrepreneurial à Granby arrive au bon moment de leur aventure.

«Dans notre cas, on part à zéro. Pour nous, le TechnoLab nous aide avec ses ressources et son expertise. Ça nous pousse même à nous remettre en question, à partager nos idées», a affirmé Catherine Girard.

Le duo Guilmain-Girard table sur une ouverture de leur commerce au cours de la prochaine année. «Notre objectif actuellement, c’est une ouverture en mars 2019», a confié Mme Girard.