Granby subventionne l’achat de vélos neufs et usagés

Granby subventionne l’achat de vélos neufs et usagés

Les citoyens auront droit à la subvention pour eux-mêmes, mais également pour chaque enfant dont ils ont légalement la garde.

Crédit photo : (Photo: GranbyExpress-Archives)

MOBILITÉ ACTIVE. Les Granbyens pourront se faire rembourser en partie, voire en totalité, l’achat d’un vélo standard ou électrique; un nouveau règlement municipal a été, en ce sens, adopté lundi soir par le conseil municipal et sera en vigueur dès le 16 juin.

Toute bicyclette achetée chez l’un ou l’autre des commerçants du territoire à partir de cette date sera subventionnée par l’administration municipale. Cinquante dollars $ seront versés sur présentation de la facture d’un vélo neuf, 75 $ pour un usagé et 100 $ pour un électrique. Précisons que les vélos seconde main, pour être éligibles au programme, doivent être achetés auprès d’un organisme à but non lucratif du territoire.

Signe que cette nouvelle aide financière s’annonce fort populaire, le maire, Pascal Bonin se dit littéralement «inondé d’appels» depuis que l’avis de motion de ce règlement a été donné, lors de la séance du 4 juin, et que le tout a été médiatisé. Il s’en réjouit d’ailleurs.

«Ça va permettre à des gens qui n’en ont peut-être pas les moyens d’avoir un vélo. S’ils vont en acheter un chez Écolo-Vélo du Coeur et qu’il coûte 75 $, en réalité, ça ne leur coûtera rien», calcule-t-il. Ce serait d’ailleurs la première fois au Québec que l’achat d’un engin seconde main serait assorti d’une aide financière municipale. «Pourtant, c’était simple, j’ai pitché  ça de même, en comité», résume M. Bonin.

Au-delà des bienfaits pour la santé des personnes qui bénéficieront de ce nouveau programme, la Ville tirera elle aussi profit de cet investissement, croit le premier magistrat: «Entretenir des pistes cyclables, ça coûte bien moins cher qu’entretenir des routes. On se plaint de la congestion, de la qualité de l’air, mais il faut prendre des mesures».

La nouvelle subvention  bénéficie à ce jour d’une enveloppe totale de 25 000 $. Ce montant pourrait toutefois être revu à la hausse si les citoyens profitent massivement de l’initiative. «Habituellement, le conseil va naturellement réinjecter des sous dans les programmes qui ont du succès. Ça va de soi», explique le maire Bonin.

Notons qu’une remise peut être effectuée à un requérant qui se procure un vélo pour lui-même, mais également pour chaque enfant dont il a légalement la garde. Un seul vélo par personne ne peut être subventionné et aucune aide n’est fournie pour le remplacement, que ce soit en cas de bris ou de vol, d’un vélo qui a été financé par la Ville. Une preuve de résidence doit par ailleurs être fournie lors de la demande.