Les cours d’été sont populaires au Cégep de Granby

ÉDUCATION. De plus en plus d’étudiants souhaitent effectuer des cours d’été au Cégep de Granby. Ils sont 186 actuellement à être inscrits à des cours réguliers, comparativement à 157 en 2023.

Le Cégep de Granby offre six cours d’été aux étudiants inscrits dans un programme DEC ou préuniversitaire. On y retrouve deux cours de philosophie et trois cours de littérature qui sont tenus en soirée deux fois par semaine. Il y a également un cours d’éducation physique qui est effectué de manière intensive. Tous ces cours sont donnés de manière présentielle.

On pourrait croire que les cours d’été servent principalement aux personnes qui souhaitent reprendre des cours échoués. Toutefois, le directeur général du Cégep de Granby, Vincent Larose, observe une nouvelle tendance. «Maintenant, les étudiants veulent s’avancer de plus en plus. Ils veulent se dégager du temps pour les prochaines sessions», déclare-t-il.

Lors de l’été 2022, 179 élèves avaient participé à des cours d’été. L’année suivante, le nombre a baissé à 157, avant d’atteindre 186 maintenant. Ce phénomène brise le cheminement traditionnel qui a lieu en automne et en hiver.

Cheminements variés

M. Larose affirme que beaucoup d’étudiants suivent moins de cours durant les sessions afin d’équilibrer leur vie personnelle, leur travail et leurs études. Il ajoute cependant qu’en même temps, d’autres personnes souhaitent effectuer leur parcours collégial de manière intensive. La saison estivale est une opportunité pour eux de prendre de l’avance.

«La session traditionnelle craque un peu. Les besoins des étudiants, c’est d’avoir le choix, d’avoir plus de liberté dans le moment où ils vont suivre les cours», souligne le directeur général du Cégep depuis novembre dernier.

Le Cégep de Granby offre maintenant des cheminements différents pour certains programmes, comme la technique d’éducation spécialisée. Il est possible d’y effectuer des stages durant l’été, ce qui permet d’obtenir le diplôme en deux ans et quelques mois. D’autres élèves optent pour un programme plus étalé, qui peut durer trois ans pour un préuniversitaire, par exemple.

Session d’automne

Les inscriptions au Cégep de Granby pour la session d’automne 2024 ont fait un bon d’environ 10 %, rapporte Vincent Larose. «On accueille de plus en plus d’étudiants internationaux, ils font des demandes de divers pays de la francophonie, remarque-t-il devant près de 2000 inscriptions pour l’automne. Près de 10 % de notre population étudiante provient de l’étranger.»

Des étudiants proviennent de France, mais aussi d’Afrique du Nord, ce qui est nouveau depuis quelques sessions. Le directeur général du Cégep de Granby reçoit favorablement cette hausse, puisqu’elle contribue à diplômer davantage de personnes. Il confirme que ce mouvement ne touche pas que son établissement. Le Cégep de Sherbrooke et l’Université de Sherbrooke accueillent également davantage d’étudiants.