Les Granbyens sont satisfaits de leur service de police

POLICE. Selon un sondage sur la satisfaction de la population à l’égard de la police effectué au printemps 2024 par la firme Léger, les Granbyens ne craignent pas le Service de police de Granby, au contraire. Sur 145 répondants à Granby, 93 % d’entre eux sont satisfaits.

Le ministère de la Sécurité publique souhaite favoriser la satisfaction de la population à l’égard de la police et soutenir l’amélioration de la performance des organisations policières. C’est pour cela qu’il a commandé un sondage réalisé auprès de 10 316 personnes à travers la province. Les résultats ont été rendus publics le 19 juin dernier.

À Granby, 88 % d es 145 répondants ont confiance en leur service de police. Quant au sentiment de sécurité, ils sont 90 % à n’avoir aucune crainte.

À améliorer

Les Granbyens souhaitent être informés de manière plus fréquente sur les opérations policières et les réalisations pour combattre la criminalité. Près d’un répondant sur deux (45 %) pense cela. De plus, 41 % des répondants ne croient pas que le Service de police de Granby informe la population de manière claire et pertinente.

Seulement 66 % des répondants au sondage croient que le Service de police de Granby déploie suffisamment d’efforts pour répondre adéquatement aux enjeux liés à certaines problématiques sociales, comme l’itinérance et la santé mentale, entre autres.

Parmi les autres questions posées, on retient que 79 % des répondants croient que le service de police traite équitablement chaque citoyen et 87 % considèrent appuyer généralement la façon dont leur service de police agit.

Ailleurs

Les Granbyens sont plus satisfaits que l’ensemble du Québec. Cela s’explique, entre autres, avec les Montréalais, qui sont parmi les moins satisfaits. Là-bas, seulement 78 % des personnes sondées sont satisfaites de leur service de police. À l’échelle de la province, le pourcentage se situe à 85 %.

L’endroit où la satisfaction atteint son sommet est à L’Assomption-Saint-Sulpice, dans Lanaudière, où 95 % des 146 répondants répondent positivement à la question.

La firme Léger a effectué ce sondage du 26 mars au 9 avril 2024 et 10 316 Québécois âgés de plus de 18 ans pouvant s’exprimer en français ou en anglais, incluant des sous-échantillons de tailles variées en fonction des différents corps de police à l’étude, y ont répondu. La méthode était hybride, les répondants ont été approchés par le Web ou par téléphone.