Audrey Ducharme: foncer pour poursuivre ses rêves

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Audrey Ducharme: foncer pour poursuivre ses rêves
Après une pause méritée de quelques jours, Audrey Ducharme sera de retour à l'hôpital de Cowansville la semaine prochaine afin de compléter sa formation. (Photo : Gracieuseté-Claude Hébert)

Les deux dernières années n’ont pas été de tout repos pour Audrey Ducharme qui a décidé de retourner sur les bancs d’école après des années d’absence. Ne reculant devant rien, cette mère de trois enfants a mis de côté sa carrière de journalière afin de compléter ses études en soins infirmiers. Une décision qui aura changé le parcours de son histoire.

La passion n’y était plus pour Audrey Ducharme qui comptait 13 ans d’expérience au sein d’une usine de la région.Sans trop savoir ce qu’il l’attendait pour la suite, elle a quitté son poste pour mieux se réorienter. Elle a fait appel à l’organisme Avenue profession’elle afin de l’accompagner dans ces choix de carrière. Lors d’une journée d’observation au Centre régional intégré de formation (CRIF), la mère de famille a rapidement eu la piqûre pour le métier d’infirmière auxiliaire. C’est à même cet établissement qu’elle poursuit sa formation qui devrait se conclure en juin 2021.
«Le fait d’être en contact avec les patients, de les soigner et de les faire sourire, c’est vraiment gratifiant. Je trouve le métier d’infirmière auxiliaire très valorisant», explique l’étudiante.
Bien que la pandémie a quelque peu modifié les méthodes d’enseignement,la cohorte d’Audrey Ducharme complètera sa formation dans les délais établis. Séparés en plusieurs groupes distincts, les étudiants  sont présentement sur le terrain afin d’effectuer leurs stages à l’hôpital de Granby et Cowansville.

Une histoire de famille

Tout au long de ce parcours, la future infirmière auxiliaire a eu la chance de compter sur le support de sa famille. «Je n’aurais pas pu réussir sans l’aide de mon conjoint  Jean-François. J’ai réussi à passer au travers grâce à lui. Il m’a encouragé à me lancer et me supporte dans toutes mes démarches. Je suis vraiment reconnaissante de son aide», souligne Audrey Ducharme.

Eux aussi investis dans le projet, ses enfants, âgés de neuf à douze ans, ont également contribué à cette réussite.«Ils se sont impliqués lors de mes séances d’études en me posant des questions par rapport à mes fiches techniques. Je trouvais ça amusant, car c’était un retour du balancier. D’autant plus que ça les encourage à performer et à s’investir dans leurs études», affirme-t-elle.

En attendant les prochaines formations, Audrey Ducharme profitera de la semaine de relâche pour passer du bon temps auprès de ses enfants question de lâcher son fou à l’extérieur pour quelques jours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires