La Maison régionale du tourisme fermera ses portes

La Maison régionale du tourisme fermera ses portes

Un autre projet pourrait voir le jour dans les locaux de la Maison régionale du tourisme de Saint-Alphonse-de-Granby.

Crédit photo : (Photo: GranbyExpress-Archives)

TOURISME. Sa fréquentation ayant chuté d’environ 70 % entre 2017 et 2010, la Maison régionale du tourisme de Saint-Alphonse-de-Granby fermera officiellement ses portes le 31 décembre prochain. La MRC de la Haute-Yamaska souhaite investir ses efforts dans l’élaboration d’une nouvelle stratégie touristique à caractère technologique afin de se démarquer auprès des visiteurs.

La nouvelle, qui entraînera la perte de six à sept emplois à temps plein, partiel, ou saisonniers, a été annoncée mercredi matin par voie de communiqué. Alors que le lieu d’accueil avait enregistré plus de 13 300 actes de renseignements en 2010, ce chiffre ne se fixe plus qu’à 4200 sept ans plus tard.

«Les gens quittent leur domicile et savent où ils s’en vont. Ils ont tous des téléphones intelligents et des tablettes et ils sont connectés même dans leur auto. Oui, ce sont des excursionnistes, mais ils sont très renseignés», résume le préfet de la MRC, Paul Sarrazin.

Alors que le budget d’opération des lieux tourne autour de 200 000 $ annuellement, le conseil des maires a pris la décision à l’unanimité «d’arrêter l’hémorragie», précise celui qui est également maire de Sainte-Cécile-de-Milton. La région, qui souhaite désormais s’adapter aux nouveaux besoins, est loin d’être la seule à dresser un tel constat, estime-t-il.

«Il y a une tendance lourde au niveau mondial. Je dirais même à la limite qu’on est un peu en retard avec cette réflexion-là. […] Tant qu’à moi, cette décision aurait pu être prise il y a cinq ans et on aurait déjà d’autres actions en place aujourd’hui», lance l’élu, qui précise néanmoins ne pas vouloir adresser de reproche à quiconque. Les élus souhaitaient d’ailleurs statuer sur le sort du lieu d’information touristique l’an dernier, mais la décision avait été remise à 2018 en raison des élections municipales.

Faire autrement

Si la recette qui sera mise de l’avant pour rejoindre de façon différente les touristes et les attirer sur le territoire n’est pas encore détaillée, la MRC de la Haute-Yamaska planche déjà sur un plan de match, qui impliquera évidemment un volet technologique. «On veut y aller avec une façon de faire différente, des éléments technologiques et la collaboration de divers  acteurs du milieu. Ça va être quelque chose, on le souhaite, qui va permettre à la MRC de la Haute-Yamaska de se démarquer […]», explique le préfet.

«Il est trop  tôt pour divulguer l’initiative qui sera mise en place, ajoute M. Sarrazin, mais je crois qu’on va être capable de faire une annonce pour la saison touristique 2019 […]».

La MRC possède un bail emphytéotique jusqu’en 2023, ce qui veut dire que d’autres projets pourraient également voir le jour dans le bâtiment, situé tout juste à côté de la sortie 68 de l’autoroute dix. Bien qu’il soit trop tôt pour élaborer à ce sujet, des pistes de solutions sont déjà examinées par la MRC, précise le préfet.
Notons que les deux bureaux d’accueil touristique de Granby (rue Denison Est) et de Waterloo (rue Foster) ne sont pas touchés par la fermeture, ceux-ci étant sous la gouverne des deux municipalités.