La MRC Haute-Yamaska offre des composteurs domestiques

La MRC Haute-Yamaska offre des composteurs domestiques

Les composteurs domestiques coûteront 30 $ l'unité.

ENVIRONNEMENT. À compter du 6 mai prochain, les citoyens de la MRC de la Haute-Yamaska pourront se procurer un composteur domestique à prix réduit auprès des écocentres.
 

Un nouveau programme d’achat a été mis de l’avant par la MRC en collaboration avec la Corporation de gestion des matières résiduelles de la Haute-Yamaska (COGEMRCHY) et celui-ci débutera tout juste avant la Semaine internationale de compostage.

Grâce à ce nouveau programme, la MRC souhaite faciliter l’acquisition de composteurs et la pratique du compostage domestique. De plus, la mise en place des mesures visant à encourager la réduction de la source et le réemploi des matières résiduelles fait partie du plan d’action que la MRC s’est dotée pour les prochaines années.

«Par la passé, la MRC offrait des séances d’informations sur le compostage domestique. Cette année, nous avons décidé d’aller plus loin en offrant des composteurs à prix réduit. Cette initiative répond aussi à une proposition exprimée à quelques reprises par des citoyens», a expliqué par voie de communiqué, le préfet de la MRC, Pascal Bonin.

Par ailleurs, les citoyens de la MRC sont invités à rencontrer un expert du compostage, Gilles Paradis. Il sera présent à l’écocentre de Granby, le 6 mai et à Waterloo le 13 mai, entre 9 h 45 et 12 h.

«Lors de ces deux journées, les citoyens pourront recevoir des trucs et des astuces et échanger avec un expert en la matière. Il s’agit d’une formule gagnante pour s’initier au compostage domestique ou parfaire ses connaissances», raconte Ariane Coupal, chef de projet, volet matières organiques, à la MRC.

Les composteurs domestiques sont disponibles au coût de 30 $ l’unité.  

Le réemploi

L’Espace réemploi ouvrira ses portes le 6 mai à l’écocentre de Granby. Cet aménagement a pour but de donner un second usage à des matières en bon état ou qui ont besoin d’un peu d’amour. Sur place, les citoyens pourront acheter des articles usagés comme des luminaires, des portes, des éviers, des poignées et des meubles.

De son côté, l’écocentre de Waterloo offre déjà un Espace du réemploi sous forme de libre-service.

(TC Media)