Une Marche de Solidarité avec pitou le 9 septembre à Granby

Une Marche de Solidarité avec pitou le 9 septembre à Granby

Sur la photo, on aperçoit la directrice générale de Sclérose en plaques Haute-Yamaska-Richelieu, Lucille Dignard, en compagnie de Mishka.

Crédit photo : GranbyExpress-Éric Patenaude

ÉVÉNEMENT. Des chiens accompagnés de leurs maitres qui marchent pour promouvoir le rôle essentiel des animaux de compagnie qui oeuvrent auprès des personnes malades de société. C’est  la mission que se donne l’organisme Sclérose en plaques Haute-Yamaska-Richelieu (SEPHYR) en vue de la 8e édition de sa marche-bénéfice dans les rues de Granby, le dimanche 9 septembre.

Les projets en chantier ne manquent pas au SEPHYR. Mais le dossier qui retient toute l’attention de l’équipe depuis les dernières semaines est la campagne de sensibilisation  sur l’importance des chiens de compassion dans la vie d’un individu aux prises avec une maladie chronique comme la sclérose en plaques.

Dans les locaux de l’organisme sur la rue Johnson, on expérimente déjà les bienfaits d’un chien de compassion en permettant à ses membres de côtoyer l’animal lorsque le besoin se fait sentir. La sympathique «Mishka» fait son travail dès qu’on fait appel à ses services. Et les effets sont bénéfiques aux dires de Lucille Dignard, directrice générale du SEPHYR.

«L’animal apporte du réconfort. Un membre m’a déjà dit…quand je rentre chez-vous, il y a toujours quelqu’un qui me dit…je t’aime», a confié la directrice générale de l’organisme.

L’orchestration de cette marche arrive au moment où plusieurs cas d’agression impliquant des chiens ont fait les manchettes dans la dernière année au Québec. Pour Lucille Dignard, les chiens de compassion, qui épaulent les gens dans la maladie, ne doivent pas subir le même traitement. Leur mission de faire du bien autour d’eux est vitale, soutient la directrice générale.

«Je vois que notre société est de plus en plus intolérante face aux chiens de compassion (…). J’ai été témoin de grande tristesse. De voir des gens qui doivent abandonner leur chien (suite à un déménagement vers un nouveau logement) ou les faire euthanasier…ce sont des histoires qu’on entend beaucoup.»

Cette année, chez les organisateurs, on espère atteindre le plateau des 300 marcheurs. Grâce aux fonds amassés, le SEPHYR entend poursuivre sa campagne de sensibilisation sur les animaux de compagnie et mettre en place un programme «Vivre en santé» destiné à ses membres.

 

Marche de Solidarité

Dimanche 9 septembre à 10h, au parc Daniel-Johnson, à Granby

Inscription: www.sephyr.org, en personne au 24, rue Johnson ou sur le site de la marche dès 9h.

Coût: 30 $ par personne, gratuit pour les 18 ans et moins.

Inscription obligatoire pour tous les chiens (doivent être stérilisés, vaccinés et avoir leur médaille d’enregistrement).