La police du N.-B. arrête deux personnes après une double fusillade

Michael MacDonald, La Presse Canadienne
La police du N.-B. arrête deux personnes après une double fusillade

FREDERICTON — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Nouveau-Brunswick a arrêté deux suspects vendredi à la suite d’une double fusillade près de Fredericton qui a fait deux blessés et a déclenché une alerte d’urgence concernant des suspects armés en fuite.

Selon la GRC, des agents de la police de Fredericton et de la GRC ont été dépêchés dans un parc de maisons mobiles à Hanwell, au Nouveau-Brunswick, vers 4h30, après que des coups de feu aient été rapportés près de la promenade Leafwood. Le secteur situé près du terrain de golf Kingswood relève de la compétence des deux services de police.

La GRC avait publié vendredi matin une alerte d’urgence à la suite d’une fusillade survenue au milieu de la nuit dans un parc de maisons mobiles Hanwell et Pine Grove, à l’ouest de Fredericton.

Dans un message du système «En alerte», la GRC indiquait que les suspects, qui «seraient armés et dangereux», avaient été vus pour la dernière fois dans la région d’Oromocto, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Fredericton.

À 6h52, la GRC a écrit sur Twitter que l’incident ne répondait pas aux critères d’un message «En alerte», diffusé sur les stations de radio et de télévision, ainsi que sur la plupart des téléphones intelligents.

Le message «En alerte» prévenait depuis vendredi matin la population de la présence de «suspects armés et dangereux» dans la grande région de Fredericton.

Une porte-parole de la Force policière de Fredericton a déclaré que les deux victimes de la fusillade avaient été transportées à l’hôpital, mais qu’on ne craint pas pour leur vie. Sonya Gilks a également confirmé qu’un suspect avait été placé en garde à vue sur les lieux, et elle a déclaré que le crime n’était pas un acte aléatoire.

«Nous ne pensons pas qu’il y ait une menace pour le public», a indiqué Mme Gilks vendredi matin.

À un moment donné, certaines résidences ont été évacuées et l’équipe d’intervention d’urgence de la police de Fredericton a été appelée. La police craignait que quelqu’un se soit barricadé dans une résidence, mais celle-ci s’est avérée vide, a indiqué Mme Gilks.

Les résidants ont été autorisés à rentrer chez eux dans le parc de maisons mobiles Hanwell et Pine Grove vers 10h30 vendredi matin.

Il n’est toujours pas clair quand la police a réalisé qu’un ou plusieurs suspects s’étaient enfuis en voiture.

«Au fur et à mesure que l’enquête progressait, nous avons commencé à rassembler les pièces du puzzle», a expliqué en entrevue le caporal de la GRC Hans Ouellette. C’est alors que nous avons réalisé qu’il y avait ce véhicule dehors dans lequel se trouvait un ou des suspects, et nous devions vraiment aviser le public pour sa sécurité.»

À 10h47, un message «En alerte» de la GRC a été diffusé concernant des suspects qui avaient été repérés dans la région d’Oromocto, à environ 20 kilomètres au sud-est de Fredericton, dans une Honda Civic bleue.

Environ 90 minutes plus tard, les gendarmes ont trouvé le véhicule suspect dans la région de Longs Creek, à l’ouest d’Oromocto et le deuxième suspect a été arrêté sur les lieux.

Un autre message «En Alerte» a été diffusé à 12h30, indiquant que les résidents pouvaient reprendre leurs «activités normales» parce que le véhicule suspect avait été retrouvé. Et une demi-heure plus tard, la GRC partageait un message sur Twitter indiquant qu’un homme de 22 ans était détenu. Aucun autre détail n’a été publié.

L’utilisation du système «En Alerte» est un sujet délicat pour la GRC. La force de police nationale a fait l’objet de vives critiques pour ne pas avoir utilisé le système les 18 et 19 avril 2020, lorsqu’un homme déguisé en membre de la GRC a tué 22 personnes en Nouvelle-Écosse pendant un carnage qui a duré 13 heures.

Le système d’alerte national ne faisait pas partie de sa «boîte à outils» à ce moment-là, a fait savoir la GRC.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires