Le pape François visitera le site d’un ancien pensionnat pour Autochtones

Kelly Geraldine Malone, La Presse Canadienne
Le pape François visitera le site d’un ancien pensionnat pour Autochtones

Le Vatican a publié jeudi le programme de la visite du pape François au Canada le mois prochain, qui inclut une visite sur le site d’un ancien pensionnat fédéral pour Autochtones, en Alberta, en compagnie de survivants.

La visite papale commencera à Edmonton le 24 juillet, et se terminera à Iqaluit le 29 juillet. Elle comprendra des événements publics et privés mettant l’accent sur la participation des Autochtones.

«Nous prions pour que ce pèlerinage soit une nouvelle étape significative dans le long processus de guérison, de réconciliation et d’espoir», a déclaré l’archevêque Richard Smith d’Edmonton, coordonnateur général de la visite papale au Canada.

On s’attend à ce que le pape François présente des excuses pour le rôle de l’Église catholique dans les pensionnats pendant son voyage au Canada.

Le 1er avril, après des réunions de plusieurs jours avec des groupes des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Vatican, le pape s’est excusé pour la conduite déplorable des membres de l’Église impliqués dans les pensionnats.

Le pape François doit arriver à Edmonton le 24 juillet pour une brève cérémonie à l’aéroport. Le lendemain, il devrait rejoindre les survivants du pensionnat pour Autochtones Ermineskin dans la communauté de Maskwacis, au sud de la ville.

Le pensionnat Ermineskin a été l’un des plus grands au Canada. L’archevêque Smith a déclaré qu’il «représentera tous les pensionnats». Il prévoit que les excuses seront présentées aux survivants de l’école.

Plus tard dans la journée, le pape François doit visiter le Sacré-Cœur des Premiers Peuples, une église autochtone du centre-ville d’Edmonton. L’église a été récemment restaurée après un important incendie, en 2020.

Le lendemain, une grande messe est prévue au Commonwealth Stadium, domicile des Elks d’Edmonton, de la Ligue canadienne de football. Le pape doit ensuite visiter le lac Sainte-Anne, site d’un grand pèlerinage annuel.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a déclaré qu’«en raison de son âge avancé et de ses limitations, on s’attend à ce que la participation du pape François aux événements publics soit limitée à environ une heure».

Au Québec

Le pape se rendra à Québec le 27 juillet, où il doit rencontrer le premier ministre Justin Trudeau et la gouverneure générale, Mary Simon. Il doit avoir des réunions privées à la Citadelle, résidence à Québec de la gouverneure générale, et prononcer plus tard un discours public.

Le lendemain, le pontife doit se rendre à Sainte-Anne-de-Beaupré pour célébrer la messe à la basilique. Entre 10 000 et 15 000 invités sont attendus.

Les évêques canadiens ont déclaré que le public sera également invité dans une zone dédiée pendant l’étape de Québec pour regarder les activités papales sur de grands écrans et participer à des événements culturels autochtones.

Le 29 juillet, le pape François doit rencontrer des dirigeants autochtones de l’est du Canada, avant de s’envoler pour Iqaluit. Là, le pape aura une rencontre privée avec des survivants des pensionnats, avant d’assister à un événement communautaire public, avant de retourner à Rome.

Le pèlerinage du Saint-Père sera axé sur la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones, a déclaré l’archevêque Smith, ajoutant que le pontife a entendu le cri de réconciliation et le désir d’espoir.

«C’est une étape du voyage, a déclaré M. Smith. Mais c’est un pas énorme qui a de grandes possibilités positives pour faire avancer cette relation dans le bon sens.»

Les événements publics seront gratuits, mais les évêques canadiens ont déclaré que des billets seront nécessaires et seront disponibles dans les prochains jours.

La publication du programme intervient alors que certains craignaient que la santé du pontife ne retarde ce voyage au Canada. Plus tôt ce mois-ci, un voyage prévu au Congo et au Soudan du Sud a été annulé «afin de ne pas compromettre les résultats de la thérapie qu’il subit pour son genou», a déclaré le Vatican. Le pape François utilise un fauteuil roulant depuis plus d’un mois et a du mal à marcher et à se tenir debout.

L’archevêque Smith a déclaré que la publication du programme par le Vatican devrait fournir l’assurance que le pape François viendra au Canada.

Mgr Raymond Poisson, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, a déclaré qu’ils travaillaient avec tous les niveaux de gouvernement et les partenaires autochtones pour relever les défis logistiques du voyage et les besoins de santé du pape.

«Nous prions pour la santé du pape François et aussi pour que sa visite pastorale au Canada apporte réconciliation et espoir à tous ceux et celles qui accompagneront notre pasteur dans ce voyage historique», a déclaré Mgr Poisson dans un communiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires