La dysfonction érectile, une fatalité?

Publireportage
La dysfonction érectile, une fatalité?

Être occasionnellement incapable d’avoir ou de maintenir une érection ne signifie pas que vous souffrez de dysfonction érectile : cela peut se produire pour diverses raisons, et il n’y a pas lieu de vous inquiéter. Or, si la situation se répète et persiste, mieux vaut obtenir l’avis d’un professionnel. Celui-ci évaluera votre dossier médical et vous fera passer différents tests afin d’identifier les facteurs à l’origine de votre problème (ex. : stress, taux de testostérone trop faible, effets secondaires d’un médicament, etc.).

Traitements possibles

Une fois la ou les causes déterminées, votre médecin pourra vous proposer un traitement approprié. Car non, la dysfonction érectile ne constitue pas une fatalité! Il existe effectivement diverses solutions pour vous aider à retrouver une vie sexuelle satisfaisante :

  • Comprimés oraux : différents médicaments (ex. : tadalafil) dont l’effet est limité dans le temps peuvent être pris avant une relation sexuelle pour maintenir vos fonctions sexuelles. Ils sont généralement efficaces et n’entraînent que des effets secondaires mineurs. Il est également possible de prendre des comprimés de 5 mg de tadalafil au quotidien pour profiter d’une sexualité plus spontanée.
  • Injections intracaverneuses de vasodilatateurs : des injections de vasodilatateurs (ex. : Caverject) peuvent être réalisées dans un corps caverneux du pénis au maximum 3 fois par semaine afin d’obtenir (après environ 15 minutes) une érection assez ferme pour permettre la pénétration. Cette option, qui occasionne souvent des ecchymoses aux sites d’injection, est généralement considérée lorsque les comprimés oraux ne donnent pas les résultats escomptés ou pour les hommes diabétiques ou ayant subi une prostatectomie radicale, par exemple. Notez que vous effectuerez vous-même les injections.
  • Injections péniennes de plasma riche en plaquettes : le plasma riche en plaquettes (PRP) s’obtient en centrifugeant un prélèvement sanguin pour séparer les globules rouges des plaquettes. Injecté dans les corps caverneux et spongieux du pénis, il stimule la régénération des vaisseaux sanguins et des tissus érectiles, ce qui renforce les érections. Les effets secondaires de cette intervention réalisée dans Les Cliniques Marois, notamment, se limitent généralement à des ecchymoses au site d’infiltration ou à des réactions cutanées telles que des rougeurs.
  • Thérapie par ondes de choc : ce type de traitement est idéal lorsque le corps caverneux n’est pas assez vascularisé pour permettre un afflux de sang suffisant pour générer une érection. Il est recommandé, entre autres, aux personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou dont des artères sont bouchées, de même qu’aux fumeurs. Les ondes de choc (pulsations acoustiques ou vibrations d’énergie) pénètrent dans les tissus des corps caverneux et créent des microtraumatismes qui entraînent à leur tour la fabrication de nouveaux vaisseaux sanguins. La vascularisation et l’érection sont donc améliorées.
  • Implant pénien : cette solution chirurgicale est efficace pour les hommes ayant une dysfonction sévère et irréversible. Il s’agit d’implanter un dispositif médical à l’intérieur des corps caverneux afin de permettre une érection à tout moment. Cela ne modifie pas les sensations normalement ressenties dans le pénis.

Vous êtes à la recherche d’une solution pour retrouver une vie sexuelle épanouie? Consultez un professionnel des Cliniques Marois, spécialisées en urologie, pour connaître vos options!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires