Des rendez-vous culturels à ne pas manquer à Waterloo

Des rendez-vous culturels à ne pas manquer à Waterloo

Crédit photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois)

CULTURE. La Maison de la Culture de Waterloo (MCW) promet encore une fois des rencontres musicales uniques cette année ; alors qu’il célébrera ses 30 ans en 2019, le lieu de diffusion culturelle débutera concrètement les festivités avec de toutes nouvelles soirées «Signature MCW».

«L’idée est assez simple, c’est d’aller à l’essence de ce qu’est la Maison de la Culture dans une soirée, de mettre à l’honneur tous ses meilleurs côtés», explique d’emblée Frédéric Messier, qui a récemment pris le relais d’Érick-Louis Champagne à la direction générale.

Selon lui, c’est la capacité «de générer des moments magiques» qui fait de la MCW la «plus grandiose des petites salles». C’est donc ce à quoi il faut s’attendre lors de la toute première soirée le 10 mai 2019. Elle sera présentée par le Cajun préféré des Québécois, Zachary Richard.

L’organisation regarde d’ailleurs l’avenir avec optimisme après avoir connu une excellente dernière année. «L’année d’avant, c’était à peu près 15 salles combles. Cette année, c’était près de 20. On n’est pas loin de la moitié des spectacles sold out», ajoute M. Messier. La saison 2018-2019 sera lancée avec des festivités auxquelles prendront part les joyeuses bandes Canailles et Tintamarre, le 14 septembre prochain.

Soirée de tapis rouge

L’excentrique Philippe Brach a offert trois chansons au public, dont son succès radiophonique Crystel.

L’annonce de la programmation a été faite le 30 mai à l’occasion du traditionnel tapis rouge. Quelque 150 spectateurs se sont massés dans la salle pour en apprendre davantage sur les prestations à venir et pour avoir droit à des bribes de celle-ci. Plusieurs artistes se sont évidemment déplacés pour l’occasion.
La voix planante et le puissant piano de Bernhari ont ouvert le bal devant un auditoire attentif; il sera de retour le 9 mars. A suivi l’excentrique Philippe Brach; avec l’humour qu’on lui connaît, l’artiste que l’on a auparavant vu dans les «Vitrines 5 à 7»à Waterloo a offert en riant une paire de billets à une spectatrice en mesure de lui dire à quelle date était prévue sa prestation (10 novembre).

Julien Tremblay, un hybride d’humour et de musique, a proposé un survol de son style unique. «Le 7 décembre, j’ai vérifié, il n’y a rien de bon à la télé», a-t-il lancé à la foule, l’invitant à venir passer la soirée avec lui. Le pianiste Martin Lizotte a ensuite pris d’assaut les planches en compagnie de son compatriote Mathieu Désy, à la contrebasse.  «On est vraiment contents de contribuer à l’essor de notre style musical», a lancé le pianiste, précisant qu’il offrira avec Ubiquité, le 1er mars prochain, l’un des premiers spectacles  instrumentaux présentés à Waterloo.

Enfin, c’est une ancienne élève de l’École nationale de la chanson de Granby, Salomé Leclerc, qui a fermé la marche. L’habituée de la MCW présentera son nouvel album, qu’elle prépare activement, lors de son passage, le 26 octobre. «Le spectacle n’est pas encore monté, mais je peux vous dire qu’il y aura probablement moi …et idéalement vous», a-t-elle mentionné en riant.

En rafale

Si les habitués se posaient certainement la question,  ceux-ci constateront rapidement que le changement de garde à la tête de la Maison de la Culture ne sera que très peu perceptible au cours de la prochaine année, la majorité des artistes ayant été choisis sous l’ancienne administration.

Ceux seront certainement  heureux de revoir des classiques reprendre leur place au sein de la programmation. «Le 100 % garanti» revient avec, entre autres,  l’auteur et chroniqueur David Goudreault, Ariane Moffatt et la Granbyenne Andréanne A. Malette.

Julien Tremblay est humoriste, improvisateur, animateur, comédien et guitariste.

Les «Grands rendez-vous» accueilleront pour leur part, pour ne nommer que ceux-là, Galaxie, Philippe B et Damien Robitaille. L’humour se taillera évidemment une place à l’horaire, avec notamment Virginie Fortin, Philippe Laprise et Julien Lacroix. Les spectateurs pourront aussi entrer «dans la bulle» de Thomas Carbou et de Mat Vezio.

Des récidivistes viendront de nouveau faire leur tour à Waterloo, au grand plaisir des mélomanes: on parle d’Émile Bilodeau et de Tire le coyote. Il y aura également place à la relève et aux découvertes, avec les «Vitrines 5 à 7». «Ça vaut vraiment la peine de venir les voir», mentionne le directeur général, qui invite aussi le public à assister à la série Révélation.

Les soirées d’improvisation (les jeudis soirs, aux deux semaines) ainsi que «Les bénévoles en show» (16 mars 2019) seront aussi retour vu le succès récolté cette année. Pour la programmation complète, visitez le www.mcwaterloo.com.