La réussite éducative, l’affaire de toute une communauté

La réussite éducative, l’affaire de toute une communauté

Les représentants des corporations de développement communautaire de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska applaudissent l’initiative de la CSVDC.

Crédit photo : Granby Express – Claude Hébert

ÉDUCATION. Soixante-trois pour cent des étudiants de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) obtiennent leur premier diplôme au terme de la cinquième année du secondaire alors que 13 % sortent de l’école sans diplôme ni qualification.

À la CSVDC, le taux de diplomation au terme d’un parcours régulier de cinq ans s’est amélioré de quatre points entre 2016-2017 (63,1 %) et 2014-2015 (59,1 %). Il dépasse même la moyenne provinciale du réseau public (60,1 %).

Autre signe encourageant, les élèves sont moins nombreux qu’il y a trois ans à abandonner leurs études sans avoir obtenu un diplôme ou une qualification (13,1 % en 2016-2017 contre 18,4 % en 2014-2015. Une amélioration de l’ordre de 5 %.

«Val-des-Cerfs se classe en bas de la moyenne québécoise à ce chapitre», signale le directeur général de la CSVDC, Éric Racine.

On constate néanmoins que l’écart entre les garçons et les filles en matière de diplomation s’est légèrement creusé entre 2014-2015 (14,1 %) et 2016-2017 (14,9 %). À l’échelle du Québec, l’écart a légèrement diminué durant la même période, passant de 11,8 % à 10,1 %.

«Notre commission scolaire a connu des améliorations à plusieurs niveaux, mais on doit reconnaître qu’il y a encore du travail à faire», concède M. Racine.

Nouveaux partenaires

La CSVDC ne prend rien pour acquis et profite des Journées de la persévérance scolaire – qui ont lieu du 12 au 16 février – pour mettre en place un comité dédié à la réussite éducative.

Cette nouvelle entité réunit des partenaires issus du monde des affaires, de la santé et de l’éducation, mais également du milieu communautaire (Carrefour jeunesse emploi des Cantons-de-l’Est, Corporation de développement communautaire de Brome-Missisquoi, Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska, etc.).

«Ce comité aura comme mandat de collaborer avec la Commission scolaire dans l’atteinte de ses objectifs relatifs à la persévérance scolaire, la réussite éducative et la qualification des citoyens de son territoire», résume Alain Tardif, directeur adjoint des services éducatifs à la CSVDC.

Cette initiative fait écho aux recommandations de la Politique de la réussite éducative, lancée en juin dernier par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

«Le comité des partenaires doit soumettre des pistes d’amélioration à la Commission scolaire dans les prochains mois. Val-des-Cerfs va s’en inspirer lors de l’élaboration de son plan de réussite éducative devant être déposé en juillet prochain», ajoute M. Racine.

 

PROJETS FINANCÉS EN PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE

. 57 522 $ : projet «Persé’rêve», du Carrefour jeunesse emploi des Cantons-de-l’Est

. 30 000 $ : projet de formation en aéronautique à l’école Massey-Vanier

. 26 134 $ : ateliers Porte-clés, de la Maison des familles de Granby et région

. 5 908 $ :  «Les rendez-vous de Galette», projet de Réussir avec PEP

. 3 839 $ :  programme de mentorat pour élèves à risque à l’école Mgr-Desranleau