Revenu Canada simplifie la tâche aux petites entreprises

Revenu Canada simplifie la tâche aux petites entreprises

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, est entourée du maire de Granby, Pascal Bonin, du député fédéral de Shefford, Pierre Breton, du directeur du développement industriel chez Granby Industriel, Éric Tessier, et de la directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région, Claude Surprenant.

Crédit photo : L'Express de Granby – Claude Hébert

AFFAIRES. La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, a annoncé, ce matin à Granby, l’expansion du service d’agent de liaison sur demande mis à l’essai en novembre dernier dans les régions de Montréal et de Toronto.

«L’Agence du revenu du Canada (ARC) accepte désormais les demandes des petites entreprises non constituées en société qui veulent avoir la visite d’un agent de liaison pouvant les renseigner sur leurs obligations fiscales. Les Chambres de commerce et autre regroupement de petites entreprises peuvent également demander une séance d’information en présence d’un agent de liaison. Auparavant, toutes les visites étaient menées à l’initiative de l’ARC», signale la ministre Lebouthillier.

Selon une première évaluation des besoins, plus de 200 petites entreprises de la Haute-Yamaska et des milliers d’autres ailleurs au Canada pourraient bénéficier du nouveau service. Quelque 130 agents de liaison, dont 31 au Québec, seront disponibles pour répondre à leurs questions.

«Il faut bien comprendre que ces visites ne sont pas des vérifications et ne donnent pas lieu à l’établissement de nouvelles cotisations», prend soin d’ajouter la ministre du Revenu national.

Plusieurs contribuables, consultés dans le cadre d’un sondage pancanadien réalisé à la demande de l’ARC, laissent entendre qu’ils auraient bien aimé avoir accès à ce service dès leurs débuts dans le monde des affaires.

Accueil favorable

La directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région, Claude Surprenant, voit d’un bon œil l’élargissement du service d’agent de liaison à toutes les régions du Canada.

«Je vois déjà la pertinence d’organiser une rencontre d’information à l’intention de nos membres. Ça pourrait se faire en collaboration avec Granby Industriel, s’il y a de l’intérêt de ce côté-là. Je suis convaincue que les travailleurs autonomes et propriétaires de petites entreprises de la région ont avantage à connaître l’existence du nouveau service et à s’en prévaloir», indique Mme Surprenant.

Le directeur du développement industriel chez Granby Industriel, Éric Tessier, estime lui aussi qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour le milieu des affaires.

«Ça va faciliter les relations avec Revenu Canada. Ça va également aider les propriétaires de petites entreprises à mieux comprendre leurs obligations fiscales et à partir sur de bonnes bases», affirme-t-il.

Le président de Granby Industriel, Éric Nadeau, croit que la présence des agents de liaison peut contribuer à établir un climat de confiance entre les petites entreprises et l’ARC.

«Certains propriétaires de PME ont des appréhensions et hésitent à appeler les gens de Revenu Canada. La présence des agents de liaison va certainement faciliter les choses», indique-t-il.