Andersen effectue 32 arrêts et les Hurricanes battent le Canadien 4-0

La Presse Canadienne
Andersen effectue 32 arrêts et les Hurricanes battent le Canadien 4-0

RALEIGH, N.C. — Le Canadien a poursuivi son apprentissage à la dure, jeudi soir au PNC Arena.

Sebastian Aho et Teuvo Teravainen ont récolté chacun un but et une aide et les Hurricanes de la Caroline ont défait la formation montréalaise 4-0.

Le Canadien n’a jamais été dans le coup et il n’y a pas eu de miracle comme mardi, quand il avait comblé un retard de trois buts avant de finalement s’incliner 7-4 face aux puissants Panthers de la Floride.

La troupe de Martin St-Louis a manqué de cohésion et a commis encore une fois de nombreux revirements. Cependant, St-Louis croit que l’expérience s’avérera bénéfique pour sa troupe.

«Même si nous avons perdu, nous nous sommes améliorés comme équipe parce que nous avons vécu quelque chose que nous ne pouvons pas répliquer à l’entraînement, a insisté St-Louis. Ils (les Hurricanes) mettent tellement de pression sur tout le monde. Pour vous améliorer dans votre gestion de cette pression-là, vous devez la vivre, vous devez aller dans les tranchées.

«Je suis content que nous jouions des matchs contre des équipes comme ça. Ça nous permet de voir ce que ces équipes amènent, quoi retenir et quoi amener dans nos concepts, dans notre progression. Même dans la défaite, il y a du positif.»

Jake Allen s’est débattu comme un diable dans l’eau bénite et a réalisé 40 arrêts devant le filet du Canadien (18-39-11), qui n’a qu’une victoire à ses six dernières sorties (1-3-2).

Andrei Svechnikov a réussi un doublé pour les Hurricanes (45-15-8), qui n’ont pas perdu en temps réglementaire à leurs six derniers matchs (4-0-2). Tony DeAngelo et Jaccob Slavin ont récolté chacun deux aides et Frederik Andersen a stoppé 32 tirs.

L’attaquant Tyler Pitlick était de retour au jeu pour le Canadien, après avoir raté deux matchs en raison d’une blessure au haut du corps. Mathieu Perreault lui a cédé sa place dans la formation.

Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand il rendra visite au Lightning de Tampa Bay.

Un duel inégal

Les Hurricanes ont obtenu une attaque à deux contre un dans les premiers instants de la rencontre et même s’ils n’en ont pas profité, il s’agissait d’un signe des choses à venir.

Les joueurs locaux ont vite pris le contrôle de la rencontre et ils ont ouvert le pointage après 3:48 de jeu, en avantage numérique. Posté dans l’enclave, Aho a fait dévier une remise déguisée en tir de Teravainen dans le fond du filet.

Jake Evans a obtenu la première belle occasion de marquer du Tricolore après plus de 12 minutes de jeu. Il s’est présenté seul devant Andersen, qui a fait l’arrêt.

Pendant ce temps, Allen était alerte devant le filet du Tricolore. Il a dû réagir rapidement quand Paul Byron a fait une passe à l’aveuglette derrière son filet. Ce n’était pas son coéquipier Justin Barron qui était là pour cueillir le disque, mais plutôt Martin Necas. Allen a toutefois réparé la gaffe en frustrant Necas.

Les Hurricanes ont réussi à creusé l’écart avant la fin du premier vingt. Svechnikov a redirigé une remise de Slavin vers le devant du filet dans l’objectif avec 12 secondes à faire à la période.

Les choses ne se sont pas améliorées pour le Canadien au retour de l’entracte. Allen a été vigilant pour stopper deux tirs à bout portant de Derek Stepan.

Allen a toutefois été impuissant à 3:43, quand Teravainen a lancé sur réception à partir de l’enclave.

Le Canadien ne s’est pas aidé par la suite, écopant trois punitions mineures coup sur coup. Il a toutefois réussi à limiter les dégâts contre le redoutable avantage numérique des Hurricanes.

Les arbitres ont équilibré les choses en troisième période, pénalisant trois fois les Hurricanes. Le Canadien a cependant eu des ennuis à s’installer en territoire adverse et il n’a pas été en mesure de rendre les choses un peu plus intéressantes en réduisant l’écart.

St-Louis a remplacé Allen par un attaquant supplémentaire avec 4:42 à écouler au cadran, mais les efforts du Canadien ont été en vain. 

Svechnikov a porté le coup de grâce en marquant dans un filet désert avec 1:45 à faire à la rencontre.

Échos de vestiaire

David Savard a admis que le Canadien a eu du mal à gérer la pression appliquée par les Hurricanes.

«Nous savions qu’ils allaient jouer comme ça. Ils sont agressifs partout sur la glace. Les défenseurs mettent de la pression et nous n’avons pas beaucoup de temps sur les sorties de zone. Nous avons fait des ajustements qui nous ont permis de sortir plus facilement et de donner moins de tirs. Mais en première période, ils nous ont dominés complètement.»

Jake Allen est revenu sur sa punition pour avoir retardé le match en deuxième période, quand il a retiré son masque puisqu’une sangle s’était détachée.

«C’est quelque chose qui arrive souvent maintenant à travers la ligue. (…) Il faudrait clarifier le règlement. Je comprends que si la rondelle est autour du filet, l’arbitre ne voudra pas arrêter le jeu et vous allez devoir continuer à jouer même si vous n’êtes pas à l’aise. L’arbitre m’a dit que si la rondelle n’était pas dans une zone dangereuse, je pouvais l’enlever. La rondelle était à la ligne bleue, je ne croyais pas que c’était une situation dangereuse.»

Nick Suzuki a reconnu que les trois matchs consécutifs contre les Panthers, les Hurricanes et le Lightning étaient un bon test pour le Canadien.

«Ça nous permet de voir où nous nous situons par rapport aux meilleures équipes de la ligue. Depuis que ‘Marty’ est arrivé, c’est un peu comme une nouvelle saison pour nous. Nous jouons mieux et notre style de jeu a changé. Nous démontrons que nous pouvons rivaliser avec les bonnes équipes, mais elles sont au sommet du classement pour de bonnes raisons. Ces équipes-là trouvent le moyen de gagner. Nous devons réussir à faire la même chose.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires