CF Montréal: Hernan Losada installe petit à petit les bases de sa stratégie

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne
CF Montréal: Hernan Losada installe petit à petit les bases de sa stratégie

MONTRÉAL — À la troisième semaine du camp d’entraînement du CF Montréal, Hernan Losada déballe petit à petit son jeu et installe les bases de ce que constituera sa stratégie en vue de la prochaine saison.

Si la condition physique est encore à l’honneur, on commence à voir plus de développement tactique lors des entraînements du club.

Ç’a été le cas mercredi, au cours d’un très long entraînement de 150 minutes sur la pelouse artificielle du Stade olympique.

«On travaille encore très fort physiquement, avec beaucoup de courses, comme vous l’avez vu. Mais on commence à aborder les aspects tactiques, a indiqué le milieu de terrain Samuel Piette. On n’est pas encore allés très loin sur cet aspect, mais on touche davantage au ballon, on a fait de petits matchs simulés. C’est bon de reprendre le jeu et la compétition entre nous.

«Au niveau du schéma tactique, on travaille de la même façon que l’an dernier: cinq arrières, deux milieux et trois attaquants. C’est certain que ça peut changer, on peut s’adapter. De la façon dont je vois ça, nous allons être une équipe qui veut appliquer de la pression. Je pense que c’est naturel chez les Argentins de jouer de façon agressive. C’est tout ce que je peux vous dire pour le moment.»

Piette croit d’ailleurs que plus Losada sera à l’aise avec le groupe, plus on remarquera son style et l’empreinte qu’il veut imposer à sa formation.

«Pour Losada, c’est vraiment nouveau. Il prend le temps de nous connaître, comme personne et comme joueur. Wilfried (Nancy) nous connaissait déjà: il était là depuis deux ans et avait été adjoint avant. C’était très similaire à ce qu’on faisait avec Thierry (Henry). Il a donc seulement poursuivi les choses en ajoutant quelques éléments à lui. 

«Hernan doit apprendre à connaître le groupe, ce qu’il fait, a poursuivi le no 6 du CF Montréal. Mais c’est très intense. Je dirais qu’au niveau physique, on travaille plus sans le ballon que ce qu’on faisait avec Wilfried. On commence à entrer dans l’aspect tactique, mais pas trop dans les détails. Je pense que nous le ferons davantage en Floride. Mais il n’y a pas trop de différences jusqu’à présent.»

Et, pour l’instant du moins, la réputation de «bourreau» que traînait l’entraîneur argentin à son arrivée à Montréal semble surfaite.

«Au contraire. Je pense qu’il a vu la condition physique dans laquelle se trouve le groupe et notre professionnalisme, a noté Piette. Peut-être que les méthodes qu’il employait à D.C. (United), il s’est rendu compte qu’il n’en avait pas besoin ici. La notion d’être en forme, de bien se nourrir, je pense que c’est naturel (au sein de notre groupe). Je crois que personne n’a discuté avec lui des choses qui n’allaient pas sur ce point depuis qu’il est ici.»

Pas de confirmation pour Torres

C’est un secret de polichinelle, mais l’équipe n’a toujours pas confirmé le départ du milieu de terrain Joaquin Torres vers l’Union de Philadelphie.

Pour Piette, le départ de l’Argentin de 25 ans ne fait toutefois pas de doute.

«Je lui ai parlé; ce qu’il a fait pour le club est merveilleux. Je ne sais pas s’il y a eu une annonce officielle, mais il n’est évidemment pas ici. Je ne lui souhaite que le meilleur», a évoqué le Québécois qui a fait partie de l’équipe canadienne lors de la dernière Coupe du monde au Qatar. 

La plus officielle des annonces est possiblement venue des réseaux sociaux de Torres lui-même, alors qu’il a mis en ligne des photos de Montréal ornées du mot «Merci».

Des médias argentins rapportaient même que Torres, qui a marqué sept buts et ajouté 12 aides en 55 matchs répartis sur deux saisons à Montréal, allait prendre part à l’entraînement de l’Union ce mercredi. Bref, un dossier à suivre. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires