Essai professionnel: Jason Demers est parmi ceux voulant mériter un poste dans la LNH

Joshua Clipperton, La Presse Canadienne
Essai professionnel: Jason Demers est parmi ceux voulant mériter un poste dans la LNH

Selon le site Internet capfriendly.com, 42 joueurs sont en essai professionnel au camp d’un club de la LNH. Le groupe inclut Jason Demers, un ancien des Tigres de Victoriaville.

Dix de ces joueurs se trouvent à un camp d’une équipe canadienne dont le Québécois Demers, avec les Oilers (en compagnie de Jake Virtanen).

Les autres sont Danny DeKeyser (Canucks), Sonny Milano, Cody Eakin et Michael Stone (Flames), Zach Aston-Reese et Dylan Ferguson (Leafs), ainsi que Derick Brassard et Michael Dal Colle (Sénateurs).

Des 30 joueurs dans cette situation l’automne dernier, 10 ont conclu une entente avec un club de la Ligue nationale.

Demers a disputé 699 matches de saison régulière dans la LNH, mais il n’était pas dans le circuit en 2021-22. 

Le défenseur de Dorval a pris part à cinq matches en KHL et a joué pour le Canada en Olympiade.

«C’est nouveau pour moi, a dit Demers, qui est âgé de 34 ans. Vous ne pensez pas que ça va en arriver à ça, mais je suis reconnaissant d’avoir une opportunité.

«Je garde espoir, ajoute-il. Vous souhaitez toujours qu’on vous donne une chance. Beaucoup de joueurs n’obtiennent pas cette occasion-là.»

Sonny Milano a inscrit 14 buts et 34 points avec Anaheim la saison dernière, mais l’ailier a tout de même vu Anaheim le libérer.

«J’espérais une offre d’une autre organisation, a dit l’athlète de 26 ans. Mais la situation est telle qu’elle est.»

Lors d’un essai, le joueur peut montrer ce qu’il peut faire à un différent personnel en charge. Les décideurs, eux, peuvent faire une évaluation sans qu’il y ait d’attentes.

«La période de temps où un tel joueur peut épater est courte», a confié le directeur général des Oilers, Ken Holland.

Repêché 14e en 2014 par Columbus, Milano estime avoir une chance de percer le top neuf des attaquants des Flames.

«Je reste positif et j’essaie d’en tirer le maximum», a t-il résumé.

«Le but est d’impressionner autant de personnes que possible», a fait valoir DeKeyser, qui a passé une décennie avec les Red Wings.

Les joueurs savent qu’ils sont souvent invités pour une raison précise.

«Je n’ai pas à traverser la glace avec la rondelle et à marquer à chaque  match, a dit Aston-Reese. 

«Ils veulent que j’offre du jeu robuste et que j’amène de la profondeur.»

L’entraîneur des Maple Leafs, Sheldon Keefe, mentionne qu’il faut donner une vraie chance aux types de joueurs obtenant un essai.

D’autant plus que la décision de garder ou non un joueur est souvent prise à la dernière minute – et que les heureux élus doivent vite s’adapter à un nouveau système.

«Il faut bien les traiter, a dit Keefe. Tout le monde au camp est prêt à contribuer. Je veux mettre les gars dans une position où ils pourront avoir du succès.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires