Le Canadien s’offre une victoire de 10-2 face aux Panthers pour conclure la saison

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Le Canadien s’offre une victoire de 10-2 face aux Panthers pour conclure la saison

MONTRÉAL — Le Canadien avait plusieurs raisons de vouloir gagner son dernier match de la saison 2021-22 et il l’a fait en grand, offrant un léger baume aux partisans après une campagne exécrable.

Jordan Harris, Mike Hoffman et Cole Caufield ont marqué sur les trois premiers tirs au but des leurs et la formation montréalaise a vaincu les Panthers de la Floride 10-2 vendredi soir au Centre Bell.

Les Panthers, champions du trophée des Présidents en tant que meilleure équipe de la LNH au cours de la saison régulière, avaient donné congé à plusieurs étoiles de l’équipe.

Les attaquants Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov et Claude Giroux avaient notamment été laissés de côté. De plus, l’attaquant Anton Lundell et le défenseur Gustav Forsling n’ont pas été dépêchés sur la patinoire même s’ils étaient en uniforme.

Le pauvre Jonas Johansson, troisième dans la hiérarchie des gardiens des Panthers, a été envoyé à l’abattoir. 

Les joueurs du Canadien ont donc réussi un feu d’artifice pour le dernier match en carrière du gérant de l’équipement Pierre Gervais après 35 ans dans l’organisation. 

Ils ont aussi offert une première victoire en cinq départs à Carey Price depuis son retour au jeu, le 15 avril dernier.

«Je pense que cette victoire a une valeur spéciale pour lui, a affirmé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Martin St-Louis, qui a confirmé avoir comme objectif d’être de retour derrière le banc la saison prochaine. Carey voulait revenir en fin de saison. Lors de ses premiers matchs, il n’a pas reçu d’appui offensif. 

«Les joueurs de pointe sont habituellement très durs envers eux-mêmes. De terminer ça comme ça, je suis content pour lui.»

Caufield a profité de la soirée pour réussir un premier tour du chapeau en carrière.

Brendan Gallagher, Christian Dvorak, Jake Evans et Mathieu Perreault ont également amassé chacun un but et une aide, tandis que Tyler Pitlick a aussi touché la cible pour le Canadien (22-49-11), qui a connu sa pire campagne depuis 1939-40.

Malgré tout, les spectateurs ont acclamé leurs favoris au terme de la rencontre.

«Le fait que les partisans nous ont appuyés malgré les moments difficiles, nous l’apprécions énormément, a dit St-Louis. Nous l’avons ressenti ce soir, c’était notre façon de leur dire merci. Nous leur devions de terminer en force et c’est ce que nous avons réussi.»

Ben Chiarot et Noel Acciari ont offert la timide réplique des Panthers (58-18-6). Johansson a effectué 27 arrêts.

Le Canadien, qui termine la campagne au 32e et dernier rang du classement général de la LNH, procédera à son bilan de fin de saison dès samedi matin. Le directeur général Kent Hughes fera partie des intervenants.

Les derniers seront les premiers

Le Canadien a vite pris son erre d’aller. Harris a lancé les hostilités en marquant son premier but dans la LNH après 1:57 de jeu. Hoffman a creusé l’écart à 4:18, puis Caufield a inscrit son premier but de la soirée seulement 12 secondes plus tard. 

Gallagher est revenu à la charge à 12:23, en avantage numérique, à la suite d’une passe transversale de Perreault.

L’avance du Canadien aurait pu être encore plus importante après 20 minutes, mais Alexander Romanov a atteint le poteau, puis Evans s’est buté à Johansson quelques instants plus tard.

Chiarot a offert une mince lueur d’espoir aux Panthers en réduisant l’écart à 4-1 avec 1:37 à faire en première période, mais Caufield a relancé le bal après 1:33 en deuxième période.

Perreault a ensuite fait mouche à partir du cercle des mises en jeu à 3:55. Evans et Dvorak ont également marqué avant la fin du deuxième vingt, continuant de profiter des largesses des Panthers pour gonfler leurs statistiques.

Caufield a complété son tour du chapeau à 8:12 du troisième tiers, puis Pitlick a inscrit son premier but de la saison 1:39 plus tard. 

Avec un «10» au tableau, les spectateurs ont commencé à célébrer en scandant «Guy! Guy! Guy!» en l’hommage de Guy Lafleur, décédé le 22 avril.

«J’ai toujours cru en des forces supérieures, aux Dieux du hockey. C’est rare d’en compter 10. Je suis content pour lui», a dit St-Louis.

Acciari a ajouté le deuxième but des Panthers avec 5:05 à écouler au cadran. Cela n’a pas gâché la fête dans le Centre Bell.

Échos de vestiaire

Cole Caufield était très heureux de voir la saison prendre fin sur une bonne note.

«La soirée a été agréable pour tout le monde. Nous jouions pour des membres importants de l’organisation. C’est une belle façon de terminer la saison.»

Caufield a souligné qu’il pouvait être fier d’avoir renversé la vapeur après un début de campagne très éprouvant.

«Ç’a été frustrant et c’était difficile d’entendre les commentaires négatifs à mon sujet. J’ai beaucoup appris, sur la persévérance, sur le besoin de trouver la motivation en soi.»

Le gérant de l’équipement Pierre Gervais a eu de bons mots au sujet de Carey Price.

«C’est la plus belle journée de ma vie après ceux où mes quatre enfants sont nés. Je suis content pour les joueurs, pour Martin St-Louis et les entraîneurs. Je suis très, très, très content pour Carey Price. Il est un homme extraordinaire. Oubliez le gardien, le fait qu’il est le meilleur au monde. Je l’ai souvent côtoyé tôt le matin dans le vestiaire. Il est un gars extraordinaire.»

Pierre Gervais a aussi louangé l’organisation du Canadien.

«Les années sont passées tellement rapidement. Et elles se sont bien déroulées parce que l’organisation du Canadien est extraordinaire. La famille Molson et la famille Gillett, avant, les gens ne réalisent pas comment à tous les jours, ils veulent gagner, ils mettent tous les efforts pour gagner. Ça ne fonctionne pas toujours, mais il faut être à l’intérieur de l’organisation pour savoir que tous les jours, ils veulent gagner, ils veulent que les partisans soient heureux.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires