Le «décompte est commencé» sur la carrière de tennis de Serena Williams

Howard Fendrich, The Associated Press
Le «décompte est commencé» sur la carrière de tennis de Serena Williams

NEW YORK — Affirmant que «le décompte est commencé», la détentrice de 23 titres du Grand Chelem Serena Williams a indiqué mardi qu’elle était prête à s’éloigner du tennis afin de tenter d’avoir un autre enfant et se concentrer sur d’autres occasions d’affaires, laissant entendre que sa carrière tirait à sa fin.

Dans un article publié par le magazine Vogue, mardi, et une longue publication Instagram, Williams n’a pas été très claire sur l’échéancier de son dernier match, mais il pourrait avoir lieu lors des Internationaux des États-Unis, qui commenceront le 29 août à New York.

«Il y a un moment dans votre vie où vous devez décider d’aller dans une direction différente. Ce temps-là est toujours difficile quand vous aimez autant quelque chose. Mon Dieu que j’adore le tennis. Mais maintenant, le décompte est commencé, a écrit Williams sur Instagram. Je dois me concentrer sur mon rôle de mère, mes objectifs spirituels et finalement découvrir une version différente, mais tout aussi spéciale de moi. Je vais savourer ces quelques prochaines semaines.»

Williams, l’une des athlètes les plus dominantes de l’histoire du sport, a affirmé qu’elle n’aimait pas le mot «retraite» et qu’elle préfère dire qu’à ce stade-ci de sa vie, elle «évolue du tennis vers des choses qui sont plus importantes pour moi».

«Je ressens beaucoup de douleur. C’est la chose la plus difficile que j’aurais pu imaginer. Je déteste ça. Je déteste être rendue à la croisée des chemins, a-t-elle écrit. Je me répète que j’aurais aimé que ce soit facile pour moi, mais ce ne l’est pas. Je suis déchirée: je ne veux pas que ce soit terminé, mais je sais que je suis prête pour la suite.»

Williams, qui célébrera son 41e anniversaire de naissance le mois prochain, participe cette semaine à l’Omnium Banque Nationale à Toronto, en préparation pour les Internationaux des États-Unis. 

Williams affrontera mercredi soir la Suissesse Belinda Bencic, 12e tête de série.

Elle a triomphé six fois à New York, plus récemment en 2014, ainsi que sept fois à Wimbledon et à Melbourne, en plus de trois fois à Paris.

L’Américaine a gagné plus de tournois majeurs en simple que toute autre personne dans l’ère moderne, homme ou femme. Margaret Court détient le record avec 24 titres du Grand Chelem, mais elle en a remporté certains durant l’ère amateur.

«Ce serait mentir de dire que je ne veux pas ce record. C’est clair que je le veux. Mais ce n’est pas quelque chose à quoi je pense tous les jours. Si je suis en finale d’un Grand Chelem, bien sûr que je vais penser au record, a dit Williams. Peut-être que j’y pensais trop et que ça me n’a pas aidée. De la façon dont je vois les choses, j’aurais dû gagner plus de 30 titres du Grand Chelem.»

Williams a toutefois admis qu’elle voit maintenant la vie avec une perspective différente.

«Ces jours-ci, si j’ai à choisir entre améliorer mon palmarès de tennis ou bâtir ma vie familiale, je choisis la deuxième option», a-t-elle souligné.

Son conjoint, le cofondateur du site Reddit Alexis Ohanian, et elle ont une fille, Olympia, qui célébrera son cinquième anniversaire de naissance le 1er septembre.

«Croyez-moi, je n’ai jamais voulu avoir à choisir entre le tennis et ma famille. Je ne crois pas que ce soit juste, a dit Williams, qui était enceinte quand elle a gagné son dernier tournoi majeur en Australie en 2017. Si j’étais un homme, je n’aurais pas à écrire ces lignes parce que je pourrais jouer et gagner en laissant ma conjointe faire le travail physique pour agrandir notre famille.»

Williams a raté près d’un an d’action après s’être blessée au premier tour à Wimbledon en 2021. Elle a effectué un retour à la compétition en simple à Wimbledon cette année, mais a perdu en première ronde.

Après cette défaite, Williams avait questionné à savoir si elle pourrait jouer à nouveau.

«C’est une question à laquelle je n’ai pas la réponse, avait-elle alors dit. Je ne sais. Qui sait? Qui sait où je vais rebondir?»

Dans l’article, Williams donne des indices laissant croire que les Internationaux des États-Unis pourraient être son dernier tournoi, mais elle ne le dit pas explicitement.

«Je ne veux pas de grandes cérémonies lors de mes derniers moments sur le terrain, a écrit Williams. Je ne suis pas bonne au moment de dire adieu. Je suis la pire au monde.»

Par contre, elle aura été pendant longtemps la meilleure au monde sur les terrains de tennis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires