Les Lions offrent une performance complète pour vaincre les Alouettes 35-19

VANCOUVER — Vernon Adams fils a amassé 283 verges aériennes contre son ancienne équipe et les Lions de la Colombie-Britannique ont défait les Alouettes de Montréal 35-19, dimanche soir.

Adams, qui a effectué deux passages avec les Oiseaux, dont le dernier entre 2018 et 2022, a complété 20 de ses 25 tentatives par la voie des airs. Il a lancé une passe de touché et une interception pour les Lions (4-1).

Il a été appuyé du porteur de ballon Shaun Shivers, qui effectuait ses débuts en carrière dans la Ligue canadienne de football. Shivers a obtenu 63 verges en 14 courses et il a capté deux passes pour des gains de 73 verges.

«Nous l’attendions, a dit l’entraîneur-chef des Lions, Rick Campbell, à propos de la performance de Shivers. Il ressemblait à ça pendant les entraînements. Il faisait écarquiller les yeux en raison de sa vitesse et de son agilité.»

Les Lions se sont ressaisis après avoir encaissé un premier revers cette saison, la semaine dernière. La défensive a réalisé sept sacs, dont deux par le meneur de la LCF Mathieu Betts, et les unités spéciales ont ajouté un majeur.

«Je savais que nous allions revenir en force, a affirmé Adams. Je voulais commencer le match en marquant un touché. Quand ce fut le cas, j’étais heureux parce que c’est ce que nous voulions.»

La défensive des Alouettes (2-2) n’avait pas alloué plus de 17 points lors de chacun de ses trois premiers matchs de la campagne, mais elle a trouvé chaussure à son pied, dimanche.

«Nous n’avons pas joué à notre mieux, ça c’est sûr, a souligné l’entraîneur-chef des Alouettes, Jason Maas. Il y a eu des erreurs peu communes. Nous devons diminuer les pénalités, ç’a été un problème lors de cette partie.»

Le quart Cody Fajardo a vu 24 de ses 38 passes être saisies pour des gains de 280 verges. Il a récolté 57 verges au sol en huit courses, dont une pour un touché.

La troupe montréalaise a perdu trois de ses quatre derniers duels contre les Lions et elle n’a remporté que neuf de ses 41 visites au BC Place.

Les Alouettes reprendront l’action vendredi en accueillant les Argonauts de Toronto au stade Percival-Molson.

Quelques erreurs coûteuses

La catastrophe a été évitée par les Lions en début de match. Dès le deuxième jeu offensif, Adams a vu sa passe être interceptée et ramenée dans la zone des buts par Marc-Antoine Dequoy, mais une pénalité pour contact illégal a annulé le touché défensif.

Adams s’est ressaisi en orchestrant une belle poussée offensive et Dominique Davis, un ancien des Alouettes, a réussi un majeur à la suite d’une course d’une verge.

Fajardo a répliqué à son opposant en plaçant les Alouettes à la porte des buts après avoir réussi une passe de 20 verges à Austin Mack. Le quart a lui-même franchi la dernière verge le séparant de la zone des buts.

Les Lions ont repris les devants au deuxième quart, quand Shivers a inscrit un majeur à la suite d’une course de trois verges. La formation montréalaise a cependant réduit l’écart à 14-10 dès leur possession suivante, quand David Côté a réussi un placement de 47 verges.

Le match a ensuite basculé en raison des unités spéciales.

Les Alouettes venaient de bloquer un botté de dégagement de Stefan Flintoft et ils étaient en position pour tenter un botté de précision de 43 verges, mais Woody Baron a bloqué la tentative et Jalon Edwards-Cooper a ramené le ballon de l’autre côté pour un touché.

Après un placement pour chaque équipe, les Lions sont rentrés au vestiaire à la mi-temps avec une priorité de 24-13.

Les Lions ont porté un dur coup à leurs adversaires en inscrivant un touché à leur première séquence à l’attaque en deuxième demie. Adams a rejoint Jevon Cottoy pour un touché de 20 verges. La défensive a ensuite limité les Alouettes à un placement de 13 verges dans la zone payante.