Contrat d’une saison pour Éric Castonguay aux États-Unis

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Contrat d’une saison pour Éric Castonguay aux États-Unis
Éric Castonguay à l’époque où il portait les couleurs des Dragons de Rouen

Après deux saisons en Europe, le hockeyeur Éric Castonguay poursuivra sa carrière de ce côté-ci de l’Atlantique. Le Granbyen vient conclure une entente d’une saison avec les Mavericks du Missouri, de la Central Hockey League (CHL).

Éric Castonguay revient donc en sol nord-américain après avoir soulevé la coupe avec les Dragons de Rouen, formation de la Ligue Magnus (championnat français), l’an dernier.

Sans contrat à l’issue de la saison 2012-2013, le hockeyeur de 26 ans rêvait toujours de faire carrière en Europe. Malgré quelques approches auprès d’équipes européennes, les discussions contractuelles n’auraient pas abouti aux dires d’Éric Castonguay.

«Ce n’était vraiment pas prévu. Je m’attendais à retourner en Europe. J’ai connu deux belles saisons en France en plus d’avoir gagné le championnat, mais je voulais vivre autre chose. J’ai regardé du côté de l’Autriche et de l’Allemagne et j’ai reçu quelques offres. Et à un moment donné, les offres ont arrêté de venir», indique Éric Castonguay

À l’approche du début des camps professionnels, l’ex-membre des Devils du New Jersey s’est plutôt tourné vers les Mavericks du Missouri.

«Je connais un joueur qui évolue pour cette équipe et j’ai su qu’il se cherchait un joueur de centre numéro un. Le coach m’a appelé et je me suis entendu avec l’équipe pour un an», raconte le hockeyeur.

En 2012-2013, les Mavericks du Missouri ont terminé au 5e rang du classement général de la CHL avec un dossier de 35-25-6 pour 76 points en 66 parties. La formation du Mid-Ouest américain est affiliée aux Wolves de Chicago, de la Ligue Américaine. Une collaboration entre les deux organisations qui a incité le Granbyen à apposer sa signature au bas d’un nouveau contrat.

«Oui, ça m’intéressait d’aller là-bas et encore plus parce que ce club (Mavericks) est affilié. C’est mon but de me faire remarquer. Je prends ça comme un défi et je veux connaître une grosse saison.»

Éric Castonguay quittera la région pour se rendre dans la ville d’Independance, au Missouri, au début du mois d’octobre. Dès le 19 octobre prochain, le hockeyeur se rapportera à l’entraîneur Scott Hillman pour le début du camp des Mavericks.

Une croix sur l’Europe? Éric Castonguay ne ferme pas la porte à un éventuel retour sur le vieux continent.

«Pour les années à venir, je vais continuer à regarder ça et si j’ai des offres, je vais les étudier», déclare le Granbyen.

En deux saisons en France, avec les Diables Rouges de Briançon  et les Dragons de Rouen,  l’ex-porte-couleurs des défunts Maineiacs de Lewiston (LHJMQ) a récolté 79 points en 52 parties.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires