Le Challenger de Gatineau ne fera pas d’ombre à Granby

Le Challenger de Gatineau ne fera pas d’ombre à Granby
Le Challenger de Gatineau

SPORT. La venue d’un nouveau tournoi de tennis féminin de type Challenger à Gatineau, disputé une semaine avant celui de Granby, ne mettra pas en péril le populaire événement granbyen, assure Tennis Canada.

La première édition du Challenger Banque Nationale de Gatineau, lancée en grande pompe la semaine dernière, regroupera les étoiles montantes du tennis féminin. Les 32 athlètes, provenant des quatre coins de la planète, se disputeront une bourse de 25 000$ du 5 au 13 juillet prochain. Ce tournoi, sanctionné par la Fédération internationale de tennis (ITF), se déroulera sous la présidence d’honneur de l’ex-joueuse Marie-Ève Pelletier.

Si la compétition doit à attirer des raquettes dont le classement mondial se situe entre la 150e et la 200e, elle vise surtout à offrir un environnement de compétition aux joueuses d’ici, comme le fait déjà Granby. «Le Challenger de Gatineau n’aura pas d’incidence sur le tournoi de Granby. Au contraire. C’est mieux pour le paysage d’avoir deux tournois à proximité», indique Louis-Philippe Dorais, directeur des communications et du marketing à Tennis Canada, en faisant référence au développement des joueuses canadiennes.

L’ajout du Challenger de Gatineau porte à trois le nombre de tournois de cette importance au Québec avec celui de Saguenay (octobre) et de Granby (juillet). «On essaie toujours d’ajouter des tournois. Ça donne la chance à nos joueurs et joueuses d’affronter d’autres athlètes et de poursuivre leur développement», ajoute M. Dorais.

Le Challenger de Granby, volet hommes (50 000$) et femmes (25 000$), se déroulera du 12 au 20 juillet prochain.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires