Tout baigne pour le CF

Tout baigne pour le CF
(Photo : Archives)

Il se passe quelque chose de spécial avec le CF Montréal, qui n’a pas perdu à ses sept derniers matchs, un record d’équipe depuis son arrivée dans la MLS, il y a dix ans.

Cette séquence de 5-0-2 lui a permis de grimper au troisième rang de l’Association Est, à seulement deux points de la position de tête, détenue par Philadelphie.

Samedi, les hommes de Wilfried Nancy auront l’occasion de grimper au sommet en visitant Charlotte, une équipe d’expansion qui sied au huitième échelon de l’association.

Comment le CF a-t-il orchestré pareille volte-face, après un départ de 0-3-1? D’abord, en jouant nettement mieux défensivement, accordant seulement cinq buts à ses cinq derniers matchs.

Rudy Camacho joue comme il en est capable, après avoir raté le camp d’entraînement puisqu’il a signé son contrat sur le tard.  Alistair Johnston semble finalement confortable avec sa nouvelle équipe, lui qui a été acquis de Nashville durant la saison morte. Kamal Miller répète ses performances solides de 2021, lui qui semblait fatigué en début de saison, partageant son temps entre le CF et l’équipe canadienne. 

Lassi Lappalainen n’est peut-être pas parfait offensivement, mais il est fiable défensivement, alors que Joel Waterman est effacé, mais efficace, et joue comme personne n’aurait pu le prédire quand il est arrivé de la CPL.

En milieu de terrain et en attaque, les retours en santé des Piette, Choinière, Hamdi et Ibrahim donnent à Nancy une profondeur qu’il n’a jamais eue.

Ça, c’est sans parler de l’ajout de Kei Kamara, dont l’intelligence et l’expérience apportent beaucoup et enlèvent de la pression sur Romell Quioto. Bref, tout baigne pour le CF. Est-ce vraiment une équipe du Top 3? Je ne crois pas. Mais j’ai la ferme conviction que cette équipe a ce qu’il faut pour faire les séries (Top 7)… et même y surprendre. Raphaël Doucet, collaboration spéciale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires