Surveillance accrue aux traverses piétonnières

Surveillance accrue aux traverses piétonnières

Le Service de police de Granby a lancé son opération «Partage de la route» au coin de la rue Principale et du boulevard Pie-IX, cet après-midi. L'endroit était symbolique pour les forces de l'ordre puisqu'au cours des derniers jours, des citoyens se sont plaints des agissements d'usagers qui rencontrent cette traverse piétonnière durant leur parcours.

Crédit photo : GranbyExpress-Éric Patenaude

FAITS DIVERS. Le partage de la route, c’est l’affaire de tous. Pour rappeler l’importance de la courtoisie et de la cohabitation sur le réseau routier, les policiers de Granby vont intensifier leurs opérations aux abords des traversières piétonnières dans les prochains jours.

Dans le cadre de l’opération nationale Partage de la route, les automobilistes et les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, utilisateurs de quadriporteurs) vont être invités à faire preuve de courtoisie, du 11 au 17 mai.

Sans être un fléau à Granby, il y a encore des irréductibles derrière le volant qui omettent de céder le passage à des piétons ou à des cyclistes. Dans l’autre camp, on remarque également de mauvais comportements. Une collision entre un véhicule et un piéton (ou un cycliste) peut être lourde de conséquences (blessures graves, séquelles permanentes, décès). C’est dans cette optique que le Service de police de souhaite alerter le public. «Si vous prenez la chance de traverser (à un mauvais endroit), c’est à vos risques», a rappelé l’agent Guy Rousseau, du Service de police de Granby.

Le corps policier a d’ailleurs lancé son opération locale au coin de la rue Principale et du boulevard Pie-IX, cet après-midi. L’endroit était symbolique pour les forces de l’ordre puisqu’au cours des derniers jours, des citoyens se sont plaints des agissements d’usagers qui rencontrent cette traverse piétonnière durant leur parcours.

«On sensibilise les conducteurs à la vulnérabilité des usagers. Dans cette campagne, on veut s’assurer que le message passe (…). Il faut respecter les lois», a indiqué l’agent Rousseau.

En 2017, 80 piétons et cyclistes ont perdu la vie, selon des données récentes de la Société d’assurance automobile du Québec.). Quant à l’amende, elle est de 48 $ pour un piéton et de 169 $ pour un automobiliste pris en flagrant délit près d’une traverse piétonnière.