Une réserve naturelle à la mémoire de Claude Tétrault

Une réserve naturelle à la mémoire de Claude Tétrault

En 2015

ENVIRONNEMENT. En cette Journée mondiale de l’environnement, une partie de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford est nommée en l’honneur de feu Claude Tétrault. L’endroit fait désormais partie d’une réserve naturelle protégée.
 

«C’est une annonce importante pour nous. La Fondation SÉTHY a été créée en partie grâce à Claude Tétrault. La réserve naturelle provient d’un don, soit d’un terrain que M. Tétrault avait acquis il y a quelques années. C’est un moment unique», mentionne le directeur général de la Fondation pour la Sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (SÉTHY), François Leduc.

Il y a près de 20 ans, M. Tétrault avait entrepris une démarche afin de protéger la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford. «Grâce à des études spécialisées et des démarches auprès des élus, Claude avait réussi à convaincre la MRC de la Haute-Yamaska de ne pas aller de l’avant avec un projet de site d’enfouissement, qui aurait été situé près de la tourbière. Depuis 2000, la MRC considère maintenant la tourbière comme une zone d’intérêt écologique à protéger et appuie les actions des organismes environnementaux», assure Gilbert Comtois, un ami de Claude Tétrault.

En 2015, la veuve de M. Tétrault a poursuivi son œuvre en faisant un don écologique important. En effet, Claire Brousseau a remis 21,1 hectares à la Fondation SÉTHY. Le don représente 10% de la superficie totale de la tourbière. «Ayant appuyé Claude dans ses démarches environnementales et étant membre des Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford (ATSJS), il me fait plaisir de donner suite aux volontés de Claude. J’ai fait le don du terrain qui appartenait à Claude à un organisme très important et actif dans la région», souligne Mme Brousseau.

Des richesses incroyables

Grâce à ce don, les usages de ce lieu seront réservés à des études scientifiques menées par des étudiants d’universités. «Étant donné l’importance des tourbières pour la captation des gaz à effet de serre pour la biodiversité, il devrait y avoir des projets de recherche très prochainement», estime M. Leduc.  

Les richesses et les services écologiques de cette tourbière sont inestimables selon les Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford. «Grâce à leur fonctionnement étrange, les tourbières apportent des effets multiples. Parmi elles, il y a la filtration de l’eau et les contrôles des débits des cours d’eau», explique le vice-président des ATSJS, Daniel Cyr.

De son côté, la Fondation SÉTHY travaillera avec différents propriétaires habitant près de la tourbière afin d’amener le projet à un autre niveau. «On veut prendre des ententes avec eux afin que l’ensemble de la tourbière soit officiellement protégé d’ici quelques années. C’est un milieu naturel à préserver. C’est tellement intéressant au niveau de la biodiversité. C’est notre première réserve naturelle», ajoute M. Leduc.  

Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford

121 espèces animales

288 espèces végétales

11 espèces à statut (non déterminé)

Poster un Commentaire

avatar