Rod le Stod grand lauréat du FICG 2012!

Ugo
Ugo Giguère
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Festival international de la chanson de Granby

Rod le Stod, le rappeur à la cravate de N-D-G, remporte la grande finale du Festival international de la chanson de Granby 2012! Ses pièces engagées, son flow redoutable, incisif, et son charisme sur scène lui ont valu la faveur du grand jury.

Pourtant, on n'avait pas senti le même impact dans la prestation de Rod que lors de la demi-finale. De notre point de vue, les gars de Pandaléon ont offert ce qu'il y avait de meilleur autant dans la qualité musicale que dans le degré de maturité artistique.

 

D'ailleurs, le trio ontarien qui fait dans le indie rock est reparti avec le prix de la presse Jacques-Cossette (1 000$) et le prix des Francofolies.

 

Loin de nous l'idée d'enlever quoi que ce soit au grand lauréat 2012. Sa chanson Né pour un petit pain est un véritable coup de poing à la classe politique. Un message on ne peut plus crédible pour un gars qui détient un bacc en sciences politiques et une maîtrise en administration publique.

 

D'ailleurs, le seul reproche qu'on pourrait faire à sa prestation c'est de ne pas avoir pu offrir trois pièces du même niveau de qualité dont on le sait capable.

 

Rod remporte un fonds d'aide de 25 000$ pour le développement de sa carrière, une bourse de 10 000$, une campagne promotionnelle à Vox, 1 000$ d'équipement Sennheiser et un soutien de diffusion dans 700 radios francophones.

 

Le grand lauréat a aussi été choisi par plusieurs autres organismes. Il repart avec une invitation à Tadoussac et au Festival d'été de Québec, en plus des prix coup de coeur Québécor, Étoiles Galaxie et Robert Léger, qui récompense la qualité de la langue française.

 

Que du bon aussi pour Marjorie Fiset, qui, coup du sort, quitte Granby sans remporter de prix. Une situation que l'on a déjà vu en 2009, lorsque Karim Ouellet avait lui aussi été ignoré en finale.

 

L'absence de récompenses n'a rien à voir avec la qualité du travail de Marjorie et de ses musiciens. Le quatuor propose un univers entre rock ambiant, qui flirt parfois avec le chant jazz.

 

On persiste à croire que sa chanson Janvier achève se classe dans la crème de ce qu'on a entendu cette année au FICG.

 

La Granbyenne Rosie Valland a encore une fois bien défendu ses chansons. Elle s'est présentée sur «sa» scène avec aplomb, une belle sensibilité et une ouverture sincère au public. Elle remporte le prix coup de coeur de La Voix de l'Est, ainsi qu'un séjour en atelier d'écriture avec Gilles Vigneault. Une occasion rêvée de rehausser la qualité de ses textes qui permettraient d'amener son oeuvre à un autre niveau.

 

La formation d'harmonies vocales Les Gourmandes a aussi reçu sa part de prix. On les reverra d'abord dans la prochaine programmation de la Maison de la culture de Waterloo.

 

Les quatre filles vont aussi aller à la Francofête en Acadie, ainsi qu'à Contact ontarois 2014, en plus de décrocher la bourse Artisti de 1 500$.

 

Finalement, Geneviève Morissette ira chanter au Festival du Voyageur de Winnipeg, au ROSEQ dans l'est du Québec, ainsi qu'à l'atelier de création d'Astaffort chez Francis Cabrel.

 

Fil de la soirée en direct

 

22h55: De retour aux prix, Richard Petit remet le prix Artisti aux Gourmandes.

Prix Galaxie: Rod le Stod

 

22h47: autre pause de prix, Safia Nolin interprète sa chanson primée SOCAN L'igloo.

 

22h38: On revient à la remise de prix. Coup de cœur La Voix de l'Est: Rosie Valland.

Prix Astaffort: Genevieve Morissette.

Prix coup de cœur Quebecor: Rod le Stod.

Prix Robert Léger: Rod le Stod

Prix Gilles Vigneault: Rosie Valland

Prix de la Presse Jacques Cossette : Pandaleon

Prix Tele-Québec Belle et Bum: Rod le Stod

 

22h26: Trêve de remises de prix, prestation de la Française Chloe Lacan. Très sympathique, un timbre qui rappelle Josiane Paradis. Hilarante la pièce de la fille et ses plaisirs solitaires. Une tête de comédienne, elle s'amuse comme une folle avec un seul accordéon elle tous les univers qu'elle veut et ça fonctionne.

 

22h14: Après une courte prestation de Radio Radio on y va pour les prix. Coup de cœur de la Maison de la culture Waterloo : Les Gourmandes. 

Prix coup de cœur du Festival du voyageur de Winnipeg: Geneviève Morissette.

Prix coup de cœur de Tadoussac: Rod le Stod

Prix coup de cœur Francofolies: Pandaleon

Prix coup de cœur Festival d'été de Québec: Rod le Stod

Prix ROSEQ: Genevieve Morissette

Prix Francofete en Acadie: Les Gourmandes

Prix Réseau Ontario: Les Gourmandes

 

21h50: Bien fait pour Rosie. Des thèmes un peu simples, mais une fille à suivre. Elle n'a pas vole sa place en finale.

 

21h45: "Hollywood" déchirante. Bien rendue. Beau moment. 

 

21h35: Rosie Valland monte sur SA scène. La Granbyenne a dû être patiente, mais elle y est. Simplicité, sobriété, belle sincérité dans "T'as mal au cœur de moi".

 

21h33: Pandaleon sort la tête haute. Mission accomplie, une prestation sans faille, du rock de haut calibre.

 

21h26: Des bêtes de scènes et des rockeurs créatifs, subtils, nuancés. Très fort, pour ne pas dire trop fort. Simplement Pandaleon.

 

21h18: On repart pour un dernier sprint avec les petits gars de St-Bernardin. Pandaleon  rock le Palace malgré un léger pépin technique sur le micro de Fred Levac. Tout est sous contrôle et les gars sont en feu!

 

20h54: Entracte 20 minutes. Jusqu'à maintenant, notre faveur penche vers Marjorie. Reste Pandaleon et Rosie, ça va se corser!

 

20h50: Terminé pour Les Gourmandes, bons points pour l'interprétation et la mise en scène quand même. Encore une fois, on attend le contenu. Les filles sont jeunes, elles tout le temps de mûrir le projet, le potentiel est là. 

 

20h36: Les Gourmandes prennent place. Les filles sont en voix, les harmonies sont réussies, mais on cherche l'intérêt dans le texte. Potins de filles et amourettes en ritournelles.

 

20h32: Eh oui! Rod a réussi à faire lever la foule... Encore! Il avait son fan club dans la place, mais les gens debout étaient sincères. Qui a dit que les chansons politisées ne plaisaient pas?

 

20h28: Rod à lui aussi gardé le meilleur pour la fin. Les deux premières pièces n'ont pas eu autant d'impact. Le texte de "Pas né pour un petit pain" c'est de la bombe! Le gars a un flow solide et quel son! 

 

20h18: Fini pour Genevieve. Pas déçu. Rod le Stod a le micro en main. Son "crew" a infiltré la salle!

 

20h05: Au tour de Geneviève Morissette, "Me v'la" chante-t-elle. On a un peu de misere avec l'excès d'intensité. Rien à redire sur l'authenticité ou le désir débordant que ça marche, mais l'art de la retenue, du contrôle de la voix, ça pourrait être payant. 

 

20h: Marjorie sort de scène, elle a garde son Janvier achève pour la fin. Bon choix. On en a eu des frissons. La voix, l'ambiance, tout est là. 

 

19h45: Marjorie Fiset ouvre le bal avec Respirer. Ironiquement on lui sent un peu le souffle court. Ça prend quand même un première piece pour chasser le stress!

 

19h40: C'est un départ Claudine Prévost est scene pour présenter les finalistes. En ordre: Marjorie Fiset, Genevieve Morissette, Rod le Stod, les Gourmandes, Pandaleon et Rosie Valland.

Lieux géographiques: Granby

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Genevieve morissette
    16 octobre 2012 - 03:32

    J'en ai encore pour une couple d'années à te casser les oreilles cher Ugo!