Un ex-prêtre de Granby accusé

Consternation à Granby. Daniel Moreau, le prêtre arrêté à Sorel qui fait face à une pluie d’accusations en matière de pornographie juvénile, a officié à la Fabrique de la paroisse Ste-Marie à Granby pendant douze ans. Selon nos informations, le curé était aussi chef scout de la troupe 5e Horace-Boivin à Cowansville.

«Je suis sous le choc. Ça m’a scié en deux», confie Serge Pelletier, curé à la Paroisse Ste-Marie à Granby, qui connait Daniel Moreau depuis 23 ans. «Ça a été la surprise totale», enchaîne-t-il. Daniel Moreau a été prêtre à Granby pendant douze ans. Il a entre autres officié à l’église Saint-Eugène. «Il a été là quand la paroisse L’Assomption a fermé. Il a présidé la fusion des deux paroisses et a été curé à l’Immaculée-Conception pendant deux ans», explique l’abbé Pelletier. Daniel Moreau a quitté Granby en 2009.

Selon le prêtre Pelletier, rien ne laissait présager le dépôt de telles accusations. «Jamais je n’aurai pu imaginer. Daniel avait toujours la préoccupation d’être avec d’autres animateurs adultes avec les scouts. Et j’ai rencontré d’autres animateurs adultes qui travaillaient avec Daniel et les commentaires ont toujours été excellents. Il n’y a jamais rien qui a laissé transpirer le moindre doute», dit-il. Le curé Pelletier décrit Daniel Moreau comme «un passionné de son travail».

Sept accusations

Pourtant, tôt jeudi matin, les policiers du Service d’exploitation sexuelle des enfants de la Sûreté du Québec se sont présentés à l’église Saint-Gabriel-de-Lalemant, située sur la rue du Roi à Sorel-Tracy, pour y effectuer une perquisition. «Ils ont saisi du matériel informatique qui sera analysé. Ils ont aussi procédé à l’arrestation, d’un homme de 56 ans. Il a comparu par voie téléphonique jeudi après-midi», indique Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec de la Montérégie.

Selon l’acte de dénonciation, qui comporte sept chefs d’accusation, Daniel Moreau a eu en sa possession et a accédé à Granby et à Sorel-Tracy, entre le 6 mars 2006 et le 22 mars 2011, à de la pornographie juvénile. Un autre chef de possession de pornographie juvénile s’ajoute puisqu’il en aurait possédé le 7 mars dernier à Sorel-Tracy. Il est aussi inculpé d’avoir «produit, imprimé ou publié» de la pornographie juvénile, d’en avoir eu en sa possession en vue de la publier, d’avoir possédé de la pornographie juvénile «en vue de la transmettre, de la rendre accessible, de la distribuer, de la vendre ou de l’exporter» et enfin, d’avoir distribué du matériel de pornographie juvénile. Ces gestes auraient été posés à Sorel-Tracy entre le 1er et le 2 mai 2011. D’après le plumitif du ministère de la Justice, l’abbé Moreau n’aurait pas d’antécédent judiciaire.

Daniel Moreau a comparu vendredi au palais de justice de Sorel-Tracy, mais l’audience a été remise à lundi après-midi où il subira son enquête sous cautionnement. Il demeure détenu. «L’enquête a débuté avec de l’information obtenue par un autre corps de police canadien. Selon les informations que nous avons, il ne faisait pas partie d’un réseau. Il était seul», indique Mme Asselin.

Selon le Code criminel du Canada, la peine d’emprisonnement minimale pour les chefs de possession et d’accès à la pornographie juvénile est fixée à six mois, tandis qu’une personne reconnue coupable de production et de distribution de pornographie juvénile est passible d’une détention minimale d’un an.

Relevé de ses fonctions

Le diocèse de Saint-Hyacinthe, via un communiqué de presse, déplore et condamne les gestes commis par l’abbé Moreau. «Dans de telles circonstances, la politique du diocèse de Saint-Hyacinthe est très claire: le prêtre est automatiquement relevé de ses fonctions et ne peut plus exercer de ministère pastoral sous quelque forme que ce soit. Nous laissons la justice poursuivre son cours», écrit Jean-Marc Robillard, vicaire général du diocèse.

Aucune autre déclaration ne sera faite et Nicole Bossinotte, la secrétaire de Mgr François Lapierre, indique que ce dernier n’émettra aucun commentaire.

Touché par la situation, le Curé Serge Pelletier compte en parler à ses fidèles lors des messes prévues ce week-end. «Pour dire la position de l’évêché que Daniel est relevé automatiquement de ses fonctions et qu’on laisse la justice suivre son cours. Il n’y a pas de camouflage. Tout le monde est sur le dos.»

C’était aussi la consternation à la Fabrique de la paroisse Saint-Pierre où travaillait le curé Moreau. « Daniel était avec nous depuis quatre ou cinq ans, indique le vice-président du conseil des marguillers, Claude St-Denis. On ne s’attendait pas à ça. C’est très décevant, mais que voulez-vous… ça fait partie de la vie ! »

Chef scout à Cowansville

Selon nos informations, Daniel Moreau serait chef scout de la troupe 5e Horace-Boivin à Cowansville depuis 15 ans. Il a d’ailleurs été honoré, en février 2012, par l’Association des aventuriers de Baden-Powell, pour son implication hors pair dans le mouvement scout. GranbyExpress.com a tenté de communiquer avec le responsable de cette unité cowansvilloise, Les Éclaireurs qui comptent des garçons de 12 à 17 ans. Aucun commentaire n’a cependant été émis. «Ils ne savent rien. Il faut appeler à l’Association», a dit une dame.

Au moment de publier ce texte, l’Association des aventuriers de Baden-Powell n’avait pas rappelé GranbyExpress.com.

Avec la collaboration de Sébastien Lacroix du Sorel-TracyExpress.ca

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des