8 octobre 1931 – la dernière Oakland à sortir de l’usine

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
8 octobre 1931 – la dernière Oakland à sortir de l’usine

Créer en 1907 et incorporé à la marque GM en 1909, Oakland aura survécu jusqu’en 1931. En ce 8 octobre 1931, la dernière Oakland, une berline de type 301, a par la suite fait place à la division Pontiac. La société a été nommée pour Oakland County, dans l’état du Michigan. À l’origine, la première Oakland était conçu et mis en service avec un moteur à deux cylindres tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Cette conception de Alanson Partridge Brush, inventeur du monocylindre Cadillac et Brush Runabout, comportait également une transmission planétaire. L’Oakland de 1908 se déclinait en cinq modèles de carrosseries, appelés Modèles A – E, allant d’un runabout à un landaulet. En 1908, première année de production d’Oakland, 278 véhicules sortaient de la chaîne. Après une année de production, le principal fondateur d’Oakland, Edward Murphy, vendit la moitié de la société à la General Motors Corporation de William C. Durant au début de 1909.

Lorsque Murphy mourut à l’été 1909, GM acquit les droits restants d’Oakland. Au sein de General Motors, Oakland a ensuite été placé au-dessus du prix des Chevrolet et inférieur à celui des voitures haut de gamme Oldsmobile, Buick et Cadillac. Les modèles conventionnels à moteur à 4 cylindres ont été introduits peu après la prise de contrôle de GM. En 1916, la société introduisit un moteur V8 et la production passa à 35 000 en 1917, partagée avec la Chevrolet Series D. Au début des années 1920, toutefois, des problèmes de production et de contrôle de la qualité commencèrent à se poser. En 1921, sous le nouveau directeur général Fred Hannum, un calendrier de production cohérent était en cours et la qualité des voitures s’améliorait. Les véhicules Oakland partageaient la plate-forme GM A utilisée par Chevrolet.

En 1926, GM met sur pied le programme de marque compagnon dans le but d’aplanir des écarts de prix considérables entre les différentes divisions. Cadillac présenterait le LaSalle pour combler le fossé entre Cadillac et Buick. Buick présenterait la Marquette pour gérer l’écart entre Buick et Oldsmobile. Oldsmobile présenterait le Viking, qui s’occupait du bas du même écart avec Oakland. La contrepartie plus abordable d’Oakland dans ce plan était l’introduction de la division Pontiac en 1926 et Chevrolet demeurait la division la plus abordable et le concurrent direct de Ford. Pontiac a été la première des marques de compagnon introduites et a vendu 49 875 unités la première année. En 1929, GM vendit 163 000 Pontiac de plus qu’Oakland. La suppression de Oakland a été annoncée au début de la Grande Dépression de 1931. Pontiac est demeuré jusqu’en 2009.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des